Il suffit d'un mot

Si tu pouvais m’entendre

Réveillée vers 5h30 cette fois, je ne sais pas pourquoi.
A 7h30 j’ai appelé ton père, pour qu’il mette la galerie sur le toit de sa voiture. Vendredi ton père est reparti dans le sud (tu comprends, son travail avait besoin de lui le we) avec ton bureau, ta chaise, des livres à vendre et des vêtements à toi. Il remonte aujourd’hui sur Nantes, pour la cérémonie de demain. Je vais lui faire emporter notre matelas dont je ne veux plus, ainsi qu’un des deux sommiers.. je ne pourrais plus dormir dans ce lit, pardon..

Like

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :