Si tu pouvais m’entendre

Bugs

– tes cigarettes, que j’ai du mal à vendre
– des personnes que je croise et qu’on connaissait
– un livre dans la librairie, où l’auteur a pour prénom Stan, écrit en très gros
– je lis les livres que tu m’as acheté ya quelques mois. Dedans parfois, je t’y trouve. Après, je ne suis plus capable de le lire, de me concentrer
– des mots que les gens prononcent
– des couples amoureux qui se balladent ou s’embrassent
– des gens qui te ressemblent
– des lieux où je ne mets plus les pieds
– « le macadam », évocation du lieu par mon collègue hier soir, qui m’a donné des frissons. J’ai refoulé les souvenirs
– impression parfois qu’on me parle, mais que je ne suis pas là

Longue liste de bugs, toute la journée, et qui ne s’arrête pas avec la nuit..

Ce matin, je me suis réveillée en me demandant où étaient tes lèvres pour m’embrasser au réveil, où étaient tes bras, où était ton odeur.
C’est douloureux.

Humeur du Moment: absente

Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *