Si tu pouvais m’entendre

Cerise

J’ai lu le mot cerises, sur un blog
Etonnant comme un mot fait ressurgir les souvenirs et les larmes aux yeux
Juste aux yeux
Ca ne coule pas
Ca reste dans le coeur, c’est encore plus douloureux.

Un an.. il y a un an, j’étais perchée sur tes épaules de géant à cueillir des cerises dans des arbres magnifiques.
On s’est goinfré, faut dire ce qui est..
J’avais peur de tomber, je sursautais à la moindre feuille qui me frôlait de peur que ce soit une bestiole à 8 pattes qui s’accroche à moi.. mais que j’ai aimé ce moment.. qu’on l’a savouré, toi et moi.. qu’on s’est amusé à les cueillir, ses cerises.. et puis à les manger.. à en manger bien trop, malgré ton diabète.. comme toujours, pas de mesure, jamais..
Un repas entier de fruit, et le soir, on n’a pas eu faim.. et on a chamboulé une fois de plus tes piqures et ce qui aurait dû être tes habitudes alimentaires..

que tu me manques.. que ces moments me manquent..

Je voudrais être à nouveau sur tes épaules que j’ai cru si solides, à ramasser des cerises.
Je voudrais ne plus être là, à n’avoir que des souvenirs.

Aujourd’hui, j’ai peur de moi.
J’ai réussi à me blesser au pied, à m’arracher une peau et à saigner, à cause d’un simple mot.
Il faut être dingue, pour pleurer sur un fruit
Et stupide, pour ne pas respecter une promesse de ne plus venir ici.

Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *