Hmph

Elle a peur.
Elle est seule pour encore quelques jours, seule pour organiser un déménagement, seule face à ses angoisses.
Elle est agressive, blessante, méchante, violente, insomniaque. Elle veut tout faire en même temps, apprendre le russe et le japonais, faire de la la couture, et travailler sur du carton pour
avoir des boites de rangements. Elle perd pied parce que dans un coin encore sauf de sa tête, elle sait qu’elle ne peut pas tout faire.

C’est sa phase maniaco.

Parce que je sais par quoi elle passe, j’aimerais être plus indulgente. Prendre sur moi, accepter cette partie de sa personnalité.

Seulement. Elle m’a menti. Directement, droit dans les yeux, consciemment. Ce fut réfléchi longtemps, avant qu’elle ne me mente. Et qu’elle ne me vole.
Je sais exactement ce qu’il s’est joué, je comprends parfaitement. Je l’avais même anticipé et je lui avais tendu une perche de sortie, qu’elle a refusé. J’ai tendu la même perche à sa maman, qui
avait refusé ; parce que sa fille ne fait jamais rien de constant elle voulait que ce soit moi qui les ai. Je ne sais pas bien situé si au finale elle m’a volé moi, ou si elle a volé sa mère,
mais le résultat est le même.
Je n’ai plus confiance.
J’ai quitté mon blog en partie à cause d’elle. Pour qu’elle n’ai plus rien en main pour me blesser avec, pas une seconde fois.

Et en ce moment, c’est une boule de nerf prête à sauter sur tout le monde. Et là où je m’en veux, un peu, c’est que j’ai envie de profiter de cet état là, pour qu’il y ai un clash entre nous. Je
sais comment la chatouiller, qu’elle réagisse, qu’elle me blesse, et que j’en profite pour claquer la porte.
Si peu charitable, et me ressemblant si peu..

Pour l’instant, j’en suis à vouloir la gifler.

Like