Conclusion, jetez tous votre tv

Parfois, j’ai peur.
Pas de la grippe non. Je n’ai pas la tv, je passe complètement à côté de la psychose qui envahit la planète. Au point que j’ai un peu l’impression d’être une mauvaise mère pour avoir attendu 3
jours avant d’aller à l’hôpital pour mon fils qui avait 40 de fièvre et de me dire que peut-être j’exagère en n’allant pas consulter pour ses boutons. Je réalise que finalement, je ne suis pas
quelqu’un de si inquiet que ça. Je gère mes angoisses sans en référer à tout bout de champ à un médecin, je gère essentiellement dans l’optique de ne pas faire de mon fils un stressé.
Mais tout de même, quand il est devenu apathique, nous sommes allés consultés.
Pour une gastro et une fièvre qui ne voulait pas chuter.
Qui s’est avéré être une grippe.

..

Qui n’en était pas une.

..

Ça ne sert visiblement pas à grand chose de paniquer, pas à grand chose non plus d’aller à l’hôpital.
Non. Vraiment, parfois j’ai peur. Des gens qui paniquent à cause de la grippe.
Qu’un médecin, qui a fait tellement d’années d’études que quand tu te penches sur ton parcours c’est à peine si tu oses mentionner ta fac à toi, qu’un médecin, disais-je, puisse ainsi affirmer
qu’un bébé à la grippe quand on sait toutes les maladies infantiles qui les frappent, cela me fait halluciner. Si dès qu’on signale 40 de fièvre, on est grippé, on est assez mal barré.

Ceci dit, j’avais tort également. Ni gastro ni grippe, mon fils a simplement la roséole.
Ce qui explique pourquoi on n’a refilé cette saloperie à personne dans notre entourage !

D’inquiétudes, je n’ai toujours pas. Je n’irai pas consulter pour ses plaques-boutons qui d’ailleurs disparaissent déjà. Et je vais y réfléchir à deux fois avant de me rendre aux urgences. Dès
fois qu’ils lui trouveraient une leucémie.

Like