J’avais raison de songer que ma patience risquait d’avoir du mal à perdurer tranquillement et à nager dans les eaux  douces de la sérénité. Les deux enfants que je garde sont en pleine
pré-adolescence, réponde insolemment avec un regard innocent si on fait une remarque, sont intenables quand ensemble.

Je fatigue.

Je rends les armes, j’ai besoin de dormir plus que de raison je le sens.

Je vais bientôt avoir toute l’occasion de me refaire une santé, de souffler, je vais être en vacances puisque les enfants partent. C’est la première fois, d’habitude j’ai au contraire plus
d’heures avec eux. Je vais savourer.

Le secret, c’est que les enfants des autres, c’est plus difficile.

Il n’y a là ni faute, ni culpabilité dans cet aveu. Les défauts des enfants, pèsent sur les journées quand on doit d’une certaine manière, compléter l’éducation des parents. Je suis là le matin pour les faire se lever, les faire déjeuner, les emmener à l’école. Aller les chercher le soir, les mener à leurs activités, retourner les chercher, leur faire le repas. Certains jours, je les vois plus que mon propre fils.

Ce n’est pas tous les jours comme ça, mais au minimum une fois par semaine. Les enfants en veulent à leur mère, d’une manière plus inconsciente que volontaire je pense.

J’arrive à développer une plus grande patience avec mon fils, ce que j’ai bien du mal à faire avec mes petits monstres.

Et puis ce qui me pèse, c’est que la maman a bien du mal à accepter que voir mon fils est ma priorité. Si un jour un des enfants est malade alors qu’elle est absente, je suis censée rester toute la journée à leur domicile. J’ai proposé d’emmener le gamin malade chez moi (éventualité donc), mais ça ne lui convient pas. Je peux comprendre, mais qu’elle me remplace dans ce cas ! J’avais pris ce travail, qui me permettait d’avoir de l’argent qui rentre tout en gardant mon fils à la maison. Ca devient ridicule.. Je suis coincée parce que j’ai besoin de cet argent, mais ça me met les nerfs en pelote.

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *