J’avance

Je m’attaque au problème écologique, à mon échelle. Ce n’est pas nouveau, mais certaines découvertes récentes m’ont permises d’avancer un peu et d’être plus en accord avec ce que j’ai besoin de faire et d’être.
Il y a bien sûr les ampoules, le tri des déchets et du papier, l’eau récupérée pour les plantes, la mousse le long des portes et fenêtre pour ne pas avoir de déperdition de chaleur.

J’ai depuis longtemps remplacé le sel et le liquide de rinçage de mon lave vaisselle par du gros sel et du vinaigre blanc. Pour l’instant, pas de solution concluante pour la poudre, mais je cherche. Évitez de mettre du bicarbonate d’ailleurs, ça rend la vaisselle blanche ! 

J’ai enfin trouvé un déodorant sans odeur/parfum/alcool : la pierre d’alun. Testé et approuvé, je ne le lâche plus. Je n’ai plus l’impression que mon corps étouffe sous un produit nocif. Il suffit de mouiller sous le bras avec un gant de toilettes, puis d’appliquer la pierre. 

Je viens de mettre la main sur un gel douche à base d’huile essentielle, acheté en magasin bio, sans paraben, sans pétrole, sans merde dedans, pas testé sur les animaux. Le seul hic, faut pas être enceinte, allaitante ou avoir moins de 7 ans, HE oblige. Pour la première fois, je ressors de la douche sans avoir l’impression de ne pas tout avoir rincé.. et la peau très douce. La bouteille est de 1L, ramené au 250ml des magasins ça fait 3.50 la bouteille. Donc tout va bien. 

Je ne me suis jamais servi d’un adoucissant, malgré la nécessité certaine de la chose, vu le taux de calcaire que nous avons et la rigidité des tissus lavés. Je n’ai jamais supporté leurs lourdes odeurs, ni le côté achat superflu qui s’en dégage malgré moi.
J’ai trouvé comment me faire un adoucissant maison et écolo. Sans enfants en bas âge, on peut faire (25cl) vinaigre blanc + 50cl eau distillée + 10 gouttes HE d’orange (ou de citron, ça entretient le blanchiment du linge). S’il y a des enfants, se contenter du vinaigre blanc dans le bac assouplissant : il lutte contre le calcaire de la machine à laver (tout bénef donc), et aucune crainte à avoir, le linge ne sent pas du tout le vinaigre après.

atraverslefeuillage.jpg

Like

3 commentaires sur “3”

  1. Intéressants, vos « trucs ».

    Je vous livre quand même mes dernières réflexions.

    Il me semble que le plus important pour protéger l’environnement c’est de ré-apprendre la différence entre l’essentiel et le non-essentiel, de m’interdire l’achat de tout ce qui ne m’est pas
    essentiel et de consacrer l’argent ainsi économisé à faire des travaux d’isolation dans mon habitation de façon à pouvoir à brève échéance me passer quasiment de chauffage.

    quant à la voiture, essayer d’aller moins vite, moins souvent, moins loin.

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *