Une météo dépressive a fait son come back dans la nuit, quand hier nous nous promenions sous un soleil de plomb et que j’avais l’air ridicule avec ma cape et mon écharpe.

Et j’en ai marre. Le temps est pourri, le téléphone me fait prendre 10 cheveux blancs à chaque sonnerie (vive la couleur, ça ne se voit pas), mon fils est une terreur sur pattes qui fait des
caprices, il y a toujours quelqu’un chez moi quand j’ai besoin d’être seule ou de coudre, ou on est toujours à l’extérieur quand j’aurais besoin de silence dans mon fauteuil, je ne dors plus
assez depuis deux semaines. J’ai mal dans les articulations à m’en taper la tête contre le mur, je me suis déplacée pour rien pour faire mon analyse de sang parce qu’il ne faut y aller QUE le
matin ET PAS le samedi juste parce que cela doit être envoyé à Lyon (j’y vois une mauvaise volonté, absolument). A force de coudre j’ai une douleur dans le pouce, ma cape n’avance pas assez vite,
les petites choses que je veux faire non plus, je ne trouve pas les tissus dont j’ai besoin, ma maison est en bordel quoi que je fasse (et sacrément sale). Ajoutez à ça un repas de famille autour
d’un chat qui va me rendre asthmatique, les parents qu’on attend depuis 1h et tout un tas de choses que je n’arrive pas à concrétiser et là je crois qu’on pourra dire que je ne suis pas de bonne
humeur.

 

C’est le moment que choisit mon mari pour poser sa tête sur mon épaule :

– Toi aussi tu as besoin de faire l’amour ?

 

Like

2 Comments:

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *