Trois nuits que le sommeil est revenu d’une manière plus normale. Bien que je peine encore à m’endormir, l’insomnie s’apaise, je ne me réveille plus plusieurs fois et ce we j’ai même réussi à
dormir jusqu’à 9h30. Ce matin il a bien fallu que je me lève à 7h, et ce fut extrêmement difficile ; j’en ai mal à la tête. Un mois sans dormir plus de 4h par nuit..

Les douleurs semblent prendre un peu de recul, sauf en fin de journée. Je mange un coup correctement, un coup ça ne passe pas mais c’est le pain qui va le mieux. Je reste particulièrement
énervable, et particulièrement fatiguée. Le monde s’est arrêté à ma porte depuis un mois.

J’ai fini par mettre le doigt, je crois, sur les débuts des crises. Quand la maison a brûlé, une partie de ma mémoire s’est effacée que je n’ai jamais retrouvé. Depuis, je retiens les choses
d’une manière complètement aléatoire et les douleurs sont survenues rapidement à la suite, les béquilles devenant mon pire cauchemar.

J’ai essayé de comprendre pourquoi à la fac les symptômes ont pris une telle ampleur (impossible de marcher, m’asseoir, être allongée, écrire etc) et puis j’ai réalisé que le stress avait été
intense, quand j’ai commencé à sortir avec S. Le facteur déclenchant est bel et bien le stress, les chocs etc. Je ne vais pas pouvoir éviter ce genre de choses, mais je vais essayer de prendre
les choses avec plus de philosophie, histoire de ne pas me détruire la santé. Avec du travail, je dois bien pouvoir y arriver !

 

J’essaye de faire des poches à ma cape depuis deux jours. Je l’aurais avant l’hiver prochain, avec un peu de chance..

 

Mon fils découvre le monde du « livre affalé sur le lit ». L’association a l’air de particulièrement lui plaire, et ça veut dire pour moi 15 à 30 minutes de calme, j’aime. Ce matin, il m’a demandé
pourquoi les camions de pompier avaient une alarme. Puis pourquoi on avait des sourcils. Et puis il m’a dit « ah d’accord ». Je l’aime.

 

Je vais aller acheter du pain, fatigue ou pas. Parce que ça passe bien avec du fromage, et que ça fera la sortie du gnome.

 

Là tout de suite, c’est pas si mal.

 

1 Comment:

  1. l’insomnie voilà pourquoi je travaille de nuit j’ai trouvé la solution mais il est vrai que cela est infernale comme situation bonne et douce nuit ce soir je veille donc tu peux te reposer je
    veille sur ton sommeil à plus tard et merci pour tes jolies textes

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *