Il suffit d'un mot

Je vais pas me laisser faire nan ?

Parce que j’ai perdu une mitaine (mais j’en ai une en otage depuis un an, j’ai de l’espoir), j’ai voulu en acheter d’autres.

Parce que j’ai vu les prix, j’ai été horrifiée.

Parce que je suis perfectionniste, j’ai voulu hier faire un peu de broderie sur celles que je me suis fabriquées.

Voilà, c’est comme ça que j’ai perdu l’usage de mes mains pour la journée. Mes doigts sont raides, comme engourdis, et je me sens emprisonnée.

Je n’ai pas terminé, et j’hésite à m’obstiner.. parce que j’ai aussi ma maison à ranger, avant l’arrivée d’un ami. Oui, mais il fait froid, dehors.. Casse-tête.

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *