En rogne

Twitter, connais pas.

Déjà facebook, jamais aimé ça, je m’y suis mise un peu pour voir. Inscrite depuis je ne sais combien d’années, je me suis penchée sur son cas y’a un mois. C’est marrant, je garde le contact avec
des gens que je n’aurais pas revus sinon, c’est à peu près tout.

Mais au moins, maintenant, je sais comment ça marche, et je ne suis pas tentée de demander en soirée, si c’est le titre du dernier Pratchett sorti (après Timbré et Monnayé, tout est permis).

 

Twitter donc.

Parait que la fin du monde est pour 2012, serait temps que je m’y colle.

 

Déjà, ça m’énerve.

Votre nom complet : Le petit chaperon rouge, ça tient pas. Mon mari qui m’entend râler se tord de rire quand je tente, juste pour le fun, mon nom de jeune fille, qui
tient pas davantage. Bonté, ça se targue de « nom complet », je m’attend à un nom complet, pas tronqué !

Nom de compte : contient encore moins de lettres que le nom complet, je me sens trahie.

 

Il est quasiment impossible de lire sans se faire mal à la tête, les « conditions » que je suppose être d’utilisation, entre le peu d’espace pour lire et l’anglais qui se glisse en plein milieu.

 

Je sens que twitter, je vais pas aimer.

 

Mais il faut au moins reconnaitre, que grâce à lui, j’ai appris que la NASA et moi, nous
détestions et aimions les mêmes films. Je ne sais pas si c’est rassurant, Twister se contentant de relayer..

 

Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *