Quand S. est mort, faute de place dans le camion lorsque je suis partie de notre appart, un ami est venu chercher mes affaires. Il les a gardé un an (le temps pour moi d’avoir un appartement car
j’étais hébergée, et de faire mon deuil), s’est servi dans les cartons, ne m’a pas rendu la moitié de ce que j’avais (et ce fut difficile a récupérer) et m’a même hurlé dessus que tout avait été
perdu dans une inondation. Autant menteur que voleur.

Je l’ai maudit, quand je me suis rendue compte qu’il avait conservé le service de verres de mon arrière-grand-mère ou des choses que S. m’avait offert.

 

J’avais ce matin en tête F., sa belle-fille, qui m’avait particulièrement marquée par sa force de vivre. Elle doit désormais avoir pas loin de 20 ans je suppose.. Incapable de retrouver son nom
de famille (l’ai-je même jamais su ?), je suis passée par son nom à lui sur son facebook. Terrible cafteur, facebook. Outre les photos de toute cette famille que j’ai pu revoir là avec beaucoup
de tendresse, et F. qui est devenue particulièrement belle, j’ai su tout autre chose.

 

Cet ancien ami qui a profité de mes affaires avec tant de zèle, a une fibromyalgie et une polyarthrite rhumatoïde. Vous savez, celle qui déforme les articulations.. Il est en fauteuil roulant.

 

Sans doute parce que je souffre moi-même chaque jour et que je suis donc assez à même de savoir ce que sont ses journées, ma colère est retombée.

Je l’ai maudit certes, mais personne ne mérite ça.

 

Je n’ai plus de colère, rien qu’une profonde tristesse.

 

feuilleglacee.jpg

Prise lors de la récupération de mes affaires

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *