Vieux blog, archives

Alone

Je parle beaucoup. Pas de l’essentiel de l’inquiètude que je ressens.

J’écoute les autres, qui ne parlent pas beaucoup, pas de leur essentiel.

Et je me demande pourquoi nous nous imposons tant de solitude.

 

brindherbes

L'Ambre des arbres coulent dans les veines des forêts, ils regardent les fées s'activer autour des humains et le monde meurt de son aveuglement. (Jamais les mots ne disent ce qu'ils pensent.)

2 commentaires

Répondre à Plume Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *