Mise au point.. décalée

Je n’arrive plus à écrire, je ne suis même pas sûre d’arriver à penser. J’ai l’impression d’être dans un coton de silence.

Plongée dedans. Profondément.

 

Les douleurs sont noyées elles aussi dans mon silence, présentes de temps en temps, de loin en loin. Il me reste cet épuisement, cette impossibilité d’ouvrir les yeux. Plus rien ne se fait autour de moi, le monde loin, loin de moi.

 

Je ne fais plus de TaiChi. Le prof ne vient plus, et je n’arrive pas à me motiver pour le faire dans mon salon. Pas faute de me dire que ce serait une bonne chose..

 

Je reste noyée dans ce coton, incapable d’en sortir.

Aucune volonté.. Je soupçonne mon inconscient de s’éloigner.

 

Parfois je me demande si mon corps ne me lâche pas à la tête, ce dont je ne veux pas parler. Comme si c’était à moi de savoir ce que je cherche à taire, comme si je me taisais. Comme si.
Pourquoi pas un psy, tant qu’on y est ?

Le corps qui s’arrête quand l’esprit veut avancer.

L’esprit qui s’arrête quand le corps enfin, lâche l’affaire.

 

Je me demande pourquoi depuis quelques temps, je pense à lui. A en avoir les larmes aux yeux. On minimise grandement la détresse de ceux qui restent..

Mes calculs tombent invariablement sur sa date de naissance. Je ne vais quand même pas faire une chose pareille ?!

C’est là que je me dis que mon inconsient aurait peut-être du s’éloigner beaucoup plus tôt.

 

 

marguerites.jpg

Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *