Comme une épée dans l’eau

Il est difficile de parler de ce qu’on ne peut montrer, expliquer.

Difficile d’expliquer que je suis réellement une fille des arbres. Leur Lumière. Qu’il suffit de se taire pour les entendre, qu’un arbre parle, parle, parle.. chacun retransmettant le message, de l’un à l’autre, jusqu’au bout du monde. Qu’ils ont parfois une colère sourde, une colère qui pourtant accepte nos errances et les drames que nous provoquons.

 

Difficile d’expliquer qu’il y a des dragons. Et qu’ils sont magnifiques, majestueux, des gardiens infaillibles et non maîtrisables. Impossible de parler de leurs couleurs, sans ternir leur éclat.
Me croiriez-vous si je vous disais leur volonté inébranlable, leur amour pour chacun d’entre-nous ? Je me suis endormie entre ses énormes pattes, en sécurité. Un dragon noir est venu pour un temps, élire domicile en moi, parmi les miens. Pour un être qui s’accroche de toute ses fibres, une vieille âme arrivée en urgence. Tant de gardiens..

 

Difficile d’expliquer que la musique nous rapproche de notre énergie vitale, que le chant est une Lumière qui nous lie Là-bas. Une communication différente.

 

Au milieu de tout ceci, il m’est difficile d’exprimer mes angoisses et mes certitudes concentrées sur un même point. Difficile de ne pas passer pour folle quand je dis qu’elle est là, au milieu d’une masse sombre.

Et qu’on s’accroche tous.

 

entrelacements

Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *