Rentrée.. à reculons

Rentrée.. à reculons

Nous avions rendez-vous ce matin, avec le directeur de l’école maternelle. La rencontre s’est bien passée, sans être extraordinaire pour autant. Il fait également cours en moyenne section, ce qui
ne nous concerne pas cette année. Nous avons par contre, par un heureux hasard, fait la connaissance de sa maitresse, et eu la chance qu’elle l’emmène avec elle dans sa classe.
Il a pu jouer un petit peu, tout seul bien sûr, parler avec elle.

 

Je ne suis pas emballée. Pire, je vais lui confier mon enfant avec d’énormes craintes. En 15 minutes elle lui a déjà dit 3 fois « tu as toujours raison toi », elle est sévère (le ton employé est
atroce) et m’a l’air d’avoir besoin de briser pour se faire obéir. Elle l’a repris sur le mot chenille, lui disant « un coup tu le prononces bien un coup pas (« senille »), ça ne va pas c’est
chhhhheee ». Je la trouve.. désagréable.

Jamais je n’aurai autant regretté ne pas pouvoir lui payer Montessori.

 

Je suis effrayée, et je ne sais pas comment ne pas le transmettre à mon fils..

Soit ça se passera mal et on le retirera, soit ça se passera bien pour lui et il va se faire formater ce qui me rend malade.

 

Ajoutons une angoisse supplémentaire : l’école, c’est aussi l’après-midi. On peut l’amener après la sieste des petits, soit à 15h, mais il devra y aller dans tous les cas et je trouve que cela
fait beaucoup. Mais le problème que je vais rencontrer est purement physique : comment vais-je pouvoir monter et descendre autant de fois mes escaliers.. ?