Il suffit d'un mot

Le coup de gueule, c’est à la fin de l’article. Si si

Je ne fais pas les magasins. Jamais. JA-MAIS.
D’abord pour cela déjà il faudrait marcher, sortir de chez moi.. oui oui je sais tout cela. Mais surtout, surtout.. il faudrait en avoir l’envie. Être une fille, une vraie qui aime regarder chaque article de chaque boutique sans rien acheter durant 3 heures, en entrainant sa meilleure amie qui va en faire autant sous force gloussements frôlant l’hystérie.
Mes jambes ont encore en mémoire ses heures d’essayage infligées par E., cette fille qui n’était bien qu’entourée de garçons parce que « je ne m’entends pas avec les filles, tu es la première ». Facile, je ne faisais pas d’ombre, j’aurais du le comprendre ; ça m’aurait évité une crise de jalousie quand je suis sortie avec son meilleur ami.

J’ai fini par adapter mon entourage à moi, mettant ainsi fin à une période d’errance de rayons en rayons, les pieds explosés et la tête ailleurs qui ne se souvient plus si la mode des vaches étaient en 2042* ou avant.

Mais comme parfois tout de même, il faut bien renouveler sa garde-robe, surtout quand un nain de jardin a été abrité dans notre petit ventre (et oui.. je suis passée d’un joli 34 à un terrible 38. Terrible, parce que j’aimais beaucoup, beaucoup mes pantalons moulants et mes jupes. Terrible parce qu’au final, ce sont mes hanches qui se sont élargies et rien d’autre : injustice flagrante qu’un jean ne veuille pas suivre mon corps).
Parfois donc, parfois, je vais dans une boutique ou une autre, sachant ce que je veux, ce dont j’ai besoin, avec quoi je dois repartir. Ce qui me prend le plus de temps finalement, c’est faire la queue pour payer. Surtout quand j’oublie le code de ma carte bleue.

Et puis parfois, je passe par internet. De plus en plus ces temps-ci, faute de marcher. Cadeaux d’anniversaire, mon agenda de l’année.. Je deviens pro pour ne pas payer les frais de port et donc ne me rajouter aucun frais. Il m’arrive de yeuter très fort des robes médiévales, mon petit luxe de femme elfe qui reste purement en état de pixels : trop cher.

Du coup je prends un peu l’habitude, quand je lis un blog vantant tel site commercial, de cliquer même rapidement. Ne serait-ce que pour me dire « oooh que c’est beau » et repartir en soupirant discrètement. Je me fais du coup parfois un peu l’effet d’une fille faisant les magasins, fatigue en moins et sans entraîner personne à ma suite. Mais comme ça ne dure pas plus de 30 secondes, je crois que je n’entre pas complètement dans la catégorie ^^

Voilà comment en tout cas ce matin, je me suis retrouvée sur un site de sous-vêtements d’allaitement.
Il est beau, il est excessivement cher (ou alors je ne sors plus assez), il est pratique, et le papa va adorer que la poitrine qu’il ne peut toucher soit si bien enrobée.
 

soutien-gorge d'allaitement

 

Je ne sais pas.
Je me dis que peut-être, ça vient de moi.
Mais tout de même.. ça ne choque personne, ce ventre plat et cette toute petite poitrine ? Elle est censée sortir d’un accouchement, avoir des belles et douloureuses montées de lait (je veux bien que la douleur ne soit pas photographiée, restons pudique), et je veux bien aussi comprendre que les vergetures ne soient guère un atout de vente, bannissons de nos regards ce que le corps subit pour mettre au monde un énième nain de jardin.
Mais un ventre plat et de tout petits seins.. J’ai l’impression d’une trahison ; je me dis que soudain s’explique le fameux baby blues, cette jolie dépression dont on nous menace à tour de bras. On nous vend du rêve, on croule sous les conseils (opposés sinon s’pas drôle), mais personne n’est là pour nous préparer à la simple réalité des choses : crèmes ou pas on a des vergetures, non on ne rentre plus dans un 34 après une grossesse sauf si on s’affame (volonté ma fille, vo-lon-té), un corps met environ 2 ans à se remettre complètement, un bébé ce n’est pas que la vie en rose (ceci dit la preuve que je m’épanouis, c’est que j’en ai fait un 2em de nain 😉 ).

Enfin.. Certains sites l’ont compris, et font des photos avec des femmes enceintes, ça rattrape la vilénie des autres 😉
 
 
* lire deux mille quarante douze, merci

6 Comments:

  1. ddc

    Euh oui enfin tu peux être sûre que tes mannequins enceintes sont photoshopées et n’ont pas de vergetures non plus… c’est pas moins hypocrite au final, non ? Le premier site a au moins la transparence au sujet du pays de fabrication, ce que je n’ai pas vu dans le second.

  2. Pas plus que toutes les autres.. qu’elle soit enceinte ou non, les photos sont retouchées, l’hypocrisie est de toute façon installée et l’un me choque autant que l’autre 😉
    Maintenant, toutes les femmes enceintes n’ont pas de vergetures (j’en connais ^^) donc le point se pourrait discutable.

    L’impact visuel est important : on ne peut pas proposer à une femme encore bien ronde, dont la poitrine douloureuse de tension déborde de tous les côtés, une photo d’une femme plate à tout point de vue, aussi jolie soit-elle. Cela ne me parle pas voire c’est à la limite de la cruauté, et la question qui me viendrait est « comment cela pourra-t-il m’aller à moi ? ». Sur un plan marketting, l’effet est raté.

    L’autre site dont certaines femmes sont enceintes (d’ailleurs, il y a cette même photo dessus, ils vendent eux aussi cet ensemble avec la fille limite ado de corps) a le mérite (et ce même si dans les faits avec l’allaitement, tu n’es plus enceinte 😉 ), de cibler son public : l’identification est faite, l’achat peut se faire aussi.

    Je le vois ainsi, après.. chacun peut y voir ce qu’il veut : peut-être que certaines femmes ont envie qu’on continue qu’on leur vende du rêve, et oublier les kilos qu’elles ont pris 😉

  3. Cher ? Ben, du tout venant pour poitrines de mannequin, c’est de 35 à 50 euros environ pour un soutif d’allaitement. Dès que tu dépasses le 95, et crois-moi cela arrive vite parfois avec une grossesse, tu ne trouves rien en-dessous de 75 euros…

    Et côté corps, j’ai toujours perdu mes kilos de grossesse, sans souci. Mais absolument pas le ventre… Rien à faire… hélas.
    Alors comment vendre si c’est en montrant des gros bidons qui tombent ? 😉

  4. Je ne suis vraiment plus dans le coup niveau prix donc ^^’

    Par rapport à ce que tu dis sur le ventre, c’est pour cela que je trouvais que c’était un joli compromis que de photographier les femmes enceintes : la poitrine est généreuse en fin de grossesse, donc idéale à mettre en valeur ^^

  5. Oui, c’est sûr, encore que lorsque tu dépasses le 110, bof bof 😉

    Et pour les prix, il y a toujours moyen de trouver d’occasion, si on ose (moi ça ne me gêne pas !)

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *