Premiers achats :)

Premiers achats :)

Bien que nous n’ayons pas déménagé, et que je n’ai pas grand chose pour mon tout petit qui arrive (même pas encore de quoi le faire dormir), je me sens enfin sur le début du chemin. Que le terme soit prévu dans 5 semaines est un détail, bien plus encore que l’on n’arrête pas de me dire qu’il naîtra bien avant (anesthésiste compris) !
Tranquillement, je nidifie.
Comme l’on peut difficilement inventer la place que nous n’avons pas, j’ai trouvé un moyen efficace pour y remédier : je mets en cartons tout ce qui dépasse. Ils s’entassent dans le couloir, qui deviendra bientôt très peu praticable j’en ai peur. Mais au fur et à mesure, je respire : je commence à pouvoir poser les yeux sur des étagères plus légères, pas mal de choses sont données, jetées ou déposées dans la rue. Petit à petit, je vais obtenir ce que j’ai toujours rêvé d’avoir depuis 6 ans : un appartement plus zen.

Et puis ce matin, j’ai acheté des couches lavables. J’étais déjà conquise, mais j’étais perplexe quand je voyais sur les sites qu’en 3 ans on dépensait 1500 euros de couches (sans parler de la pollution générée, restons bassement terre à terre avec un porte-feuille entre les doigts), le tout sans compter les cotons et pour certaines mamans les lingettes.
Personnellement, pour Prince j’ai utilisé des petits cotons carrés (un an et demi ou deux ans, je n’ai pas le souvenir exact), jusqu’à ce que j’en ai marre d’investir là-dedans et que je n’utilise plus que le gant de toilette. C’est d’ailleurs comme ça que j’ai eu la révélation de l’année : les couches lavables ne m’auraient posées aucun problème, j’avais déjà les mains dedans régulièrement. Mais à l’époque, pas du tout certaine de faire un deuxième gnome, je n’ai pas osé me lancer dans l’aventure alors que j’étais si proche de la propreté de mon fils.

J’ai donc refait le compte ce matin, à raison de 6 à 7 couches par jour, en débutant avec des couches à 0,20 centimes (grandes surfaces) puis à 0,15 (merci Liddl) : total, 1400 euros. Outch. Le tout sans compter les gastro et compagnie.

Et donc ce matin j’ai été relancée par une amie qui veut me faire ce cadeau de naissance sachant que je suis intéressée (une partie bien sûr, l’investissement est tout de même considérable à sortir ce qui fait que ce cadeau est une aide précieuse pour nous en ces temps difficiles ! Je te remercie à nouveau d’ailleurs, c’est énorme ce que tu as fait là), et j’ai acheté des couches lavables. Certaines avaient 30% de réductions (plus maintenant car j’ai acheté la dernière ^^), les frais de port étaient gratuits et j’ai même trouvé 5 euros de réduction supplémentaires, j’étais ravie ! Je n’ai qu’une hâte désormais, les recevoir :p Surtout que je me suis lâchée sur les couleurs 😀 Le tout pour un total de 124 euros.
J’ai profité de son cadeau pour acheter tout ce dont j’avais besoin, afin qu’il n’y ai qu’un seul colis (la planète me remerciera en me laissant habiter une maison avec terrain et arbres. Pas de rapport ? Arf..)

 

couche
 

Presque derrière nous

Presque derrière nous

J’ai manqué de temps pour repasser sur le blog, du coup tout ce que j’aurais eu besoin d’exprimer sur l’instant est parti quelque part, sans doute dans les larmes qui coulaient toutes seules de temps en temps.. Cela va bien mieux, je suis même soulagée que cette entreprise ne soit pas d’actualité pour notre vie.

Les patrons de LeChat ont posé un préavis de 48h obligatoire, qu’ils ont transformés dans les faits en.. 24h. Son emploi du temps était posé pour le mois, il a été licencié lundi, et mardi/mercredi il devait bosser (8h/20h) puis jeudi être en repos. Dans les faits, ils ont tout changé quand ils lui ont dit qu’ils ne le gardaient pas, et ne l’ont fait venir qu’à 14h. Au lieu de travailler deux fois 12h, il a travailler deux fois 6h. Pas la même.. Quant à leur en vouloir.. j’ai dépassé le stade de la colère comme de la tristesse.

Et puis avec le recul, nous avons compris quelque chose de fondamental : cela ne pouvait pas fonctionner. Ces deux patrons sont voleurs et menteurs, et avoir sous le nez toute la journée une personne comme mon mari, très droite, respectueuse, qui ne ment pas, ne vole pas.. pas assez fourbe donc, comment cela aurait-il pu marcher ? Ils volent les draps des hôpitaux et les jettent à la poubelle (plutôt que d’avoir des frais de blanchisserie)..
S’ils savent qu’ils vont avoir du retard, ils prennent la course tout de même mais ne préviennent pas ; ou alors 10 minutes après l’heure où ils auraient du arriver, ils appellent pour dire qu’ils auront 20 minutes de retard.. et arrivent avec 1h à 1h30 de retard dans les faits. C’est gênant pour les patients qui attendent en fauteuil au lieu d’être dans leur lit, gênant pour le personnel médical.. mais grave quand un patient prend un médicament contre la douleur spécifiquement à cause du voyage et que lorsqu’ils arrivent enfin.. le médicament n’agit plus : cela leur est arrivé il y a quelques jours. Il leur aurait suffit de prévenir, et la personne n’aurait pas souffert.
Les excuses de retard sont presque drôle, étant donné qu’en réalité ils acceptent parfois 3 patients pour la même heure. Ils ont tout un panel : « un patient a vomi, il a fallu nettoyer l’ambulance », « oui oui on est chez la personne, dans l’ascenseur » alors qu’ils sont encore à 15 minutes, etc.
Mon mari lui, ne ment pas.
Et j’ai osé m’étonner que ça clash..

Ils ont refusé de faire une lettre légale, censée contenir tout un tas d’informations, comme le jour où il doit venir chercher sa paye.. je ne suis donc pas tellement rassurée. Je respirerai réellement quand on aura les papiers et le chèque, pas avant.

Nous avions besoin qu’il trouve un boulot extrêmement rapidement, ce fut chose faite. Nous avons de quoi tenir le mois qui est devant nous, ce qui est plus que ce que nous avions en décembre. Ce qui nous permet, non pas d’aller en Haute-Loire comme j’aurais aimé (notre marge financière est bien trop courte), mais par contre, la petite ville d’à côté a des loyers superbes pour les maisons avec terrain.. Donc.. ce fut finalement positif, cette histoire 😉 Car s’il trouve une entreprise là-bas qui embauche, nous l’aurons, notre maison 😀