La nuit je veille, le jour je m’endors. Mon esprit redevient sauvage et inadapté, l’angoisse submergeant par vagues noircies ce que j’essaye d’éloigner : on n’y arrivera pas.
Partir était une nouvelle agréable, une maison et un terrain se profilant devant nous, je voyais déjà les arbres, le jardin, le portique, nos 3 chambres.
S’exiler.. ? Je ne peux empêcher les souvenirs de pointer leur nez, la solitude des journées, les rires brisés sur un ordinateur, sa mort. Ce n’est pas son fantôme qui me hante, mais l’idée de reproduire et que tout s’effondre de nouveau en débris insurmontables.

Nous stagnons dans les appels téléphoniques, les courriers-CV envoyés, les refus polis, la fiche de paye et son chèque qui ne viennent pas, l’anpe en attente, les cartons envahissants. On a songé à Strasbourg, éliminé toutes les villes à souvenirs douloureux et à famille douteuse, mis de côté Bordeaux et sa région malgré les offres étrangement nombreuses.

Le petit va arriver, non-nommé mais plein de douceur et de vie. C’est tranquillement qu’il bouge ses petits pieds que je chatouille, que je suis d’un doigt léger. Quelle place pour toi petit être ? Dans mon cœur, tu as un doux prénom que ton papa ne veut choisir. Quelques jours, quelques semaines, et tu seras là, j’ai fait la place que j’ai pu, mis en cartons tout ce qui n’est pas important comme les films, la musique, les livres, des tissus. J’espère de ta naissance, un regain de vie contre toutes les prédictions. Retrouver mon entrain, mes mains, mes jambes, mon énergie. Mon sourire, l’air de dehors, les arbres, mon appareil photo.. du vent qui ferait voler tous les oiseaux, toutes les plumes.
Le sourire vient du ciel, à l’instant, doucement, blanc et floconneux, doux bonheur. Je sers les yeux très fort, pour que demain soit immaculé et que je puisse sortir. Je sers les yeux très fort, je veux oublier que le chemin n’existe pas et croire qu’en fait il est tout blanc.
Quelques minutes, le temps de fermer les yeux..
Le soleil déjà revenu, l’idée me traverse que dans l’exil pourrait se trouver la neige..

Brindille dans la neige

janvier 2009

Like

2 Comments:

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *