Petit espoir

Hier soir, les contractions étaient toutes les 10 minutes. Puis toutes les 8 minutes. A 22h30, l’épuisement ayant eu raison de moi (encore une nuit sans dormir pour un énième faux travail enclenché..) je suis partie m’allonger, persuadée que les douleurs m’empêcheraient de toute façon de dormir. Et qu’à défaut, je pourrais toujours me reposer dans le noir.

A ma grande surprise, je me suis réveillée, toujours en plein travail d’ailleurs ce qui m’a compliqué la tâche pour me lever du lit et me rendre aux toilettes. Je suis retournée me coucher, en me disant que cette fois, j’avais peu de chance de dormir.. et me suis rendormie. J’imagine que cela s’appelle l’épuisement.. Après un mois de ce régime, cela ne m’étonne pas spécialement. Et malgré 4 levers dans la douleur, je me suis rendormie à chaque fois, jusqu’à 9h30 ce matin. Et là bien sûr, cela c’était bien calmé.. A croire que cet enfant refuse tout simplement de pointer le bout de son nez. Ou qu’il hésite. J’espère que nous ne sommes pas en train de voir à l’œuvre, son futur caractère ^^

Toujours est-il que j’ai été bien plus détendue aujourd’hui, le sommeil dès fois ça fait ça 😉 Et comme j’ai fait hier, tout mon ménage/linge ou peut s’en faut et qu’il ne me restait rien d’autre à faire, j’ai fait un carton ! J’ai évité de m’attarder sur la portée significative de la chose, jusqu’à ce que en fin d’après-midi, LeChat reçoive un appel : entretien en Auvergne. Et tout cela a l’air bien parti.. Alors peut-être, peut-être, que bientôt.. je n’ose espérer trop fort. Si tel est le cas, nous devrons faire le déménagement en deux fois : un premier dans la ville de l’entreprise avec un appartement pas cher (mais 3 chambres dans tous les cas), et dès que l’argent commence à bien rentrer on achète une voiture et nous nous trouvons une jolie petite maison avec jardin, quelque part dans la montagne..

Vous ne le saviez pas encore, que je croyais aux fées ?

 

Like

4 commentaires sur “4”

  1. Oh le bond au coeur quand j’ai lu ces mots ! « Entretien en Auvergne »
    Je croise les doigts et tout ce qu’il y a à croiser, parce que ce pays, j’y crois tout autant que je crois aux fées », c’est un pays fait pour le bonheur.

    Va falloir me dire vers quel coin de l’Auvergne c’est, hein :D. Imagine qu’on devienne voisines !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *