Il suffit d'un mot

Plouf plouf !

Depuis décembre, nous attendons que la situation change, il prospecte les entreprises un peu partout en France, a même commencé à travailler (mais c’est fait avoir, on ne va pas y revenir), et les finances avaient tout de même pu remonter grâce à ces 3 semaines de boulot en question. C’est d’ailleurs ce qui nous permet de tenir, pendant que la situation stagne encore et encore.

Sauf qu’elle ne stagne plus.
Non seulement il a obtenu un CDI en Auvergne (avec promesse d’embauche sur papier) débutant le 10 avril, mais il avait donc un post pour mai vers chez ses parents. C’était un CDD, renouvelable, en attendant la démission d’un gars. Le patron a appelé hier soir : le gars démissionnera à son retour de congés, LeChat débuterait le 14 mai et il le change pour un CDI finalement.
..
LeChat est très tenté, il a du mal à mettre une telle distance avec sa famille.
Moi, je me sens en insécurité. Si jamais ce contrat ne se signe pas, on aura perdu l’emploi d’Auvergne et nous n’aurons plus rien devant nous, ni travail ni argent. Si ça se fait, ce sera dans une région que je n’aime pas et avec un loyer bien plus cher, mais avec une moindre distance pour les enfants. Il pense qu’il y a une bien meilleure ambiance en Auvergne entre les employés, contrairement à ici où il y a toujours un départ ou un autre.. personne ne reste. On jongle avec toutes ces informations, on est perdu.
Enfin.. aujourd’hui il est parti y travailler pour l’après-midi, en intérimaire, ce qui lui donnera une idée de l’entreprise que c’est.

Et sincèrement.. je ne sais pas quoi souhaiter.. Mais je sens que je vais pleurer ma montagne très bientôt, mes sorties photos, mes arbres, ma respiration.

Comme dirait une amie papillon, j’attends la baffe suivante. Ce qui dans les faits, est vrai et faux : je crois surtout que pour l’instant la chute de mes hormones ne m’aide franchement pas ! Je la sens bien passer celle-là 😉

2 Comments:

  1. Nous sommes à peine mi-mars, alors mi-mai c’est vraiment loin et plein de choses peuvent se passer d’ici là… En tous cas le fait qu’il y ait un turnover important avec des démissions n’est évidemment pas bon signe. C’est chouette d’avoir l’occasion de tâter de l’ambiance en intérimaire, j’espère que ça aidera à la décision, même si un premier aperçu n’est pas forcément représentatif (cfr. la célèbre blague « hier nous vous recrutions, aujourd’hui vous êtes engagé » 👿 ).

    1. LeChat a donc travaillé une après-midi en intérim et l’entreprise n’a pas l’air si mal que ça.. cela complique la décision 😀
      Demain, décision finale 🙂

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *