Il suffit d'un mot

L’esprit de solitude

Titre : Jacqueline Kelen

 


 

Je ne suis officiellement pas là, SFR et FT assurant que nous n’avons pas internet. Pour une fois qu’ils sont d’accord tous les deux, je ne vais pas trop la ramener. Question de principe. Dès fois qu’ils s’excuseraient et nous l’enlèveraient..
Pour connaitre notre numéro de téléphone, nous avons donc fait sonner un portable. Qui pour respecter profondément une coutume déjà bien établie, est tombé directement sur la boite vocale. Parce qu’ici, le réseau ne fonctionne pas. Je bataille parfois une heure pour envoyer un simple texto (mais ceci au moins parvient jusqu’à moi). Pour ce qui est des messages sur le répondeur, je les écoute le samedi, quand on va faire les courses à la ville d’à côté.. autant dire que c’est léger quand il s’agit de SFR justement. Deux semaines qu’on s’insulte se parle par messageries interposées, ça n’avance pas. Et je vais vous éviter la manière étonnante pour récupérer la machine à laver (10 jours de batailles).
La misère, donc.

Mais SFR a visiblement peur de nous perdre (en même temps 5 ou 6 ans qu’on est chez eux) : une box toute neuve gratuite nous a été envoyée (qu’on a failli ne pas avoir, faute de pouvoir lire le mail nous avisant qu’elle était arrivée), et 6 euros de gratuité sur notre facture pendant 6 mois (renouvelable si on en fait la demande). Et oui, ici, c’est plus cher que pour le commun des mortels, d’être relié au monde alors ils nous l’offre quelques temps..

TrouPerduLand, sinon, c’est formidable. Depuis que j’ai récupéré le net, le monde a repris des couleurs et je danserais volontiers de pièces en pièces (d’abord parce que ça réchaufferait) mais c’est encore trop la pagaille pour oser une telle chose sans se gameler ! Au départ, j’avais l’énergie qui débordait : enfants, repas et cartons n’étaient que bagatelle (mais je m’endormais à 21h, quand le petit s’assommait enfin).
Maintenant.. je peine pour tout.
Mes mains douloureuses se ferment difficilement, je mes articulations hurlent quand je veux m’asseoir ou me lever.
Alors la maison, elle attend les jours de repos de LeChat. Il y a encore deux meubles à monter (un pour la couture, un pour nos vêtements), un autre a rendu l’âme en arrivant et va être recyclé puis le reste jeté.

Et en attendant, je revis. Cette solitude profonde me relie à moi-même, avec les arbres, la nature. Je n’ai pas encore pu vraiment sortir, je suis dans l’incapacité de porter Hibou en écharpe ou autrement. Alors j’en profite quand LeChat est en repos, pour de toutes petites escapades. Pas loin, je suis si fatiguée.. mais cela se met en place. Tranquillement. Nous avons même eu droit à notre première tempête de neige j’ai adoré ^^

Buse

Like

4 Comments:

  1. MissGladys

    Aaaahh que ça fait plaisir d’avoir à nouveau des nouvelles !
    A très bientôt ! 😀

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *