Les deux moitiés de l’amitié

Titre : Susie Morgenstern

 

Nous avons des amis.
Si si.

Pas beaucoup.
Éparpillés à travers la France. Ça nous donne parfois, souvent même, l’impression de ne pas être sociables, de ne pas avoir d’amis, d’être très seuls.
Nous ne faisons pas partie de ces couples qui reçoivent souvent le soir, plus depuis que nous sommes partis de GrandeVille (déjà que là.. c’était particulièrement bancal comme réponse sur la question).
Sincèrement, j’aimerais. De temps en temps. Avoir une maison qui permet de recevoir, manger sur le terrain, se mettre à l’ombre, remplir la piscine, faire un barbecue.

LeChat est plus encore, casanier. Il aime la solitude, même si parfois je crois ressentir un manque.

Nous lier, pas si simple.
La fibro m’oblige souvent au silence et au calme (ce que les enfants ne me donnent pas) et recevoir aggrave souvent ma santé. Donc quand je reçois, souvent, je prends du temps ensuite avant de recevoir à nouveau.
Le téléphone ? Quelle horreur cette chose..
Les mails ? Souvent en manque de temps..
Et puis.. c’est compliqué. Rencontrer des personnes, j’ai du mal. Il y a ce besoin de valeurs partagées (et concernant rien que les enfants, c’est encore plus difficile désormais), d’affinités, de passions, de non-violence verbale et physique, de non-rascisme.. et puis ces choses qui ne s’expliquent pas, qui font de l’amitié ce petit bien si précieux..

Oui, nous avons des amis. C’est juste.. qu’on n’a peu, et que pour la plupart ils sont au moins à 3h30 de chez nous voire bien davantage.

En début de ce mois, nous avons reçu nos amis de Paris, et leur deux enfants : Keyoha, une belle jeune fille de 9 ans adorable (qui a occupé les deux plus petits, toujours de bonne humeur, pleine de sourires, et qui a fait de Schtroumphette une chatte heureuse et épanouie qui désormais squatte la terrasse plusieurs heures), et Kelyann 4 ans et demi qui s’est visiblement bien régalé avec Prince (et réciproquement) en faisant un boucan de tout les diables durant une semaine (grandement aidé par un parquet en bois épouvantable ^^).

C‘était sincèrement agréable d’avoir du monde à la maison, et il est bien dommage que cette semaine là LeChat a travaillé 5 jours pleins, rentrant très tard. Mais on s’est rattrapé le samedi, dans un parc animalier à 45 minutes de chez nous (quand on se perd pas et avec un GPS, on met moins de temps uh uh). Les enfants se sont éclatés ^^
J’ai fait une photo magnifique de Hibou en train de manger une pomme.. dès que j’ai un moment je la mettrai !

Quelques difficultés ont émergées, du fait d’une éducation différente (comme les repas, assez laxistes chez nous et qui a je crois un peu perturbé Kelyann, car Prince était justement dans une période « je mange pas grand chose ». Comme on ne va pas lui casser un bras, il gère avec pour simple obligation de venir manger à l’heure dite et de manger quelque chose dans tous les cas. Ça porte ses fruits, il mange désormais avec grand plaisir, ça fait beaucoup de bien).

Bien qu’ils aient été des invités, ils ont passés bien du temps à m’aider, que ce soit pour le linge ou pour d’autres choses. Cela m’a énormément aidée, moi qui n’en voyais plus le bout.

Ils sont repartis, laissant derrière eux un très grand vide. J’ai découvert petit à petit, des marques de leur passage, comme une boite de gâteau à la fraise, des compotes avec un Mickey, des biscuits à la cannelle, une boite de sucres..
Mais ce qu’il restera de leur venue, entre autres achats qu’ils ont fait (comme le tue-insectes électrique ^^), c’est ma tasse. La mienne. Qui subit trois ou quatre thés dans la journée sans passer par l’évier (déjà beau qu’elle passe par le lave-vaisselle la nuit hein). Au passage, LeChat a pris l’autre avec les grands yeux ^^ C’est marrant d’ailleurs, là soudain on lave moins de tasses qu’avant hé hé ^^

tassechat

un grand merci à vous,
pour votre venue et puis.. tout le reste 😉

Like

3 commentaires sur “3”

  1. Beaucoup touché par ce post. Evidemment je me sentais un peu concernée…
    Et oui les différences d’éducation c’est dure mais ça aurait pu être bien pire finalement.
    Merci de nous avoir ouvert en grand les portes de votre foyer et c’était la moindre des choses de participer aux diverses tâches, on était pas à l’hotel quand même !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *