Il suffit d'un mot

Je ne suis pas un serial killer

Titre : Dan Wells

 
C‘est étrange. Ce n’est pas que je n’ai plus peur, ça non. Mais j’affronte désormais l’araignée, jusqu’à présent qu’elle que soit sa taille (et ici, voilà les monstres..), sans avoir les mains qui tremblent, ni le cœur qui s’emballe. J’attrape l’aspirateur, et la bestiole s’engouffre dans le tuyau, passe sous ma main sans que je le lâche. Les plus petites/moyennes sont explosées sous ma chaussure quand je suis en colère, ou simplement tuées lorsque je suis sereine.
Les chasseuses, grosses, arrivées en fourbe dans ma maison, repartent recroquevillées. Celle de ce matin était tout simplement dans un jouet de Prince ! Il n’y a plus aucun respect, vous voyez bien !
Je mets ma mère à la porte une seconde fois. Ou dans l’aspirateur. C’est amusant, de mettre sa mère dans un aspirateur ^^ Vous devriez essayer, ça détend parfois.

Je l’ai déjà dit que j’étais fatiguée ? Non ? Un oubli de ma part sans doute. Parce que voyez-vous, outre le déménagement, les enfants, la fibro, les 8 pattes (oui ça épuise quand même, faut pas croire, ça se suicide pas tout seul), il y a aussi.. mes règles. Toutes les semaines. J’ai mis deux mois, après l’arrêt de l’allaitement, à avoir mon retour de couches, ben là c’est fait. Chaque semaine. Ça va faire deux mois que j’ai mes règles toutes les semaines. Je sais pas vous, mais moi ça joue sur mes émotions et ma fatigue.
Et là, j’en ai marre.
Je lui donne le choix entre un carton ou l’aspirateur.

4 Comments:

  1. arrona

    alors je dis juste respect … j’ai mes règles trop souvent à mon gout même pas 4 semaines et j’en ressors lessivée (règles hémorragiques n’aidant pas j’imagine) mais toutes les semaines … Benh bon courage …
    Vivement que ça se racale un peu mieux …

  2. arrona

    et je ne t’ai jamais demandé le rapport entre te mère et les araignées ?
    au fait : je me suis bien remise au thé 😉 !

    1. D’après les psys, il y a l’image de la mère hyper possessive s’approchant du berceau sans cesse, le bébé n’ayant pas la vue complètement terminée : la main donne comme le déplacement d’une araignée.
      Il y a aussi le concept de la mère abusive, l’enfant pris dans sa toile.. les images ne manquent pas ^^ En résumé les psys savent pas trop trop, ils cherchent, et la mère s’en prend plein la tête.

      En l’occurrence, pour ma part je pense que y’a un lien réel. Et vu que de toute façon c’est ce que je ressens, quand je fais un travail sur l’une je le fais sur l’autre également : pas si mal, pour avancer 😉

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *