Pensine

La nuit a dévoré le monde

Titre : Pit Agarmen

 

Je sens les larmes en fond, qu’il ne faudrait pas trop pousser loin. Ce n’est pas la mauvaise humeur de LeChat (qui ne supporte plus les cris des enfants), ce ne sont pas les insupportables cris des enfants, ce n’est pas la pagaille ambiante, ce n’est pas ce froid hivernal, ce n’est pas la solitude du thé, ce n’est pas le manque de sommeil.. c’est un tout. Ça, et ma main qui sait exister comme nulle autre. J’entends venir, en sourdine, bras et dos, et je repousse, repousse, repousse.. lutte inégale mais je n’ai rien d’autre.
Je suis en train de perdre.
Putain de colonne vertébrale.

*

Nous avons hier, commencé l’atelier peinture, avec beaucoup de cris de joie. Ce matin, il a décidé d’en refaire, avec les pieds et les mains ^^ Trop fatiguée, j’ai demandé à LeChat de s’en occuper, il s’est régalé.

A la suite d’un essai papillon, coccinelles et coquelicot, j’en suis arrivée à la conclusion qu’il me fallait prendre des cours impérativement.

peinture

L'Ambre des arbres coulent dans les veines des forêts, ils regardent les fées s'activer autour des humains et le monde meurt de son aveuglement. (Jamais les mots ne disent ce qu'ils pensent.)

7 commentaires

Répondre à sage Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *