Pensine

Manuel de contemplation en montagne

Titre : Yves Leclair
 
Tu cours après la lumière sur du papier.
(..)
Le présent ne cesse de désécrire ce que nous écrivons.
L’œuvre est inachevable, à jamais ouverte. Même celle qui nous rappelle sans cesse notre ignorance absolue, la mort, dans la clôture de son silence, demeure totalement ouverte.

 

L'Épave by Claire Diterzi on Grooveshark

 

Je me sens.. contemplative.
Je tends vers mes besoins. Je crois.

La neige fut là et moi en son milieu le temps du réveil, elle a disparu..

guirlande de feuilles d'arbre

L'Ambre des arbres coulent dans les veines des forêts, ils regardent les fées s'activer autour des humains et le monde meurt de son aveuglement. (Jamais les mots ne disent ce qu'ils pensent.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *