Titre : Frédéric Clément
 
Éreinté d’ouragans, tout empesé de sel et de ciel, il se laissa tomber à l’aube comme un oiseau de pierre, harassé de voyages, trempé de nuages. C’est son ombre qui réveilla l’enfant, son ombre comme une étoile sombre filant sur ses paupières. Et c’est au bruit de sa chute derrière les dunes que l’enfant se leva à contre-jour puis marcha contre le vent vers le désert.
Le livre épuisé gisait là, parmi les ondes de sable provoquées par le choc.
L’enfant le souleva avec peine tant ses pages étaient lourdes d’eau, de sel, de coquillages, de lambeaux d’algues et d’herbes.


Il resta accroupi longtemps, le livre ouvert et pantelant posé sur ses genoux, face au soleil.
Longtemps.


Quand le soleil eut fini de boire l’eau du livre, quand le vent eut séché chaque grain de sel, le livre dans sa langue sèche de papier froissé chuchota:
« Je suis un livre vieux, un vieux livre d’images fatigué, lissé par tant de mains que mes couleurs s’écaillent et laissent sur le bout de vos doigts des paillettes d’argent comme les papillons, usé par tant de visages que les grains de mon papier s’effritent comme le sable de ton désert. C’est toi, enfant des dunes, c’est toi qui tournera ma dernière page. Viens je t’emmène dans la forêt feuillue de mes images. Viens… »


Et l’enfant tourna la première page.

 

Nagumomo by Susheela Raman on Grooveshark

 
Plus de colère. Posée je ne sais où.
Plus de mots. Posés je ne sais où.

Épuisée.

arbrerouge

Like

4 Comments:

  1. arrona

    ah le manque de sommeil … ça parait anodin mais c’est une vraie catastrophe pour l’équilibre. Je ne peux que te recommander de dormir quand tu peux, grapiller des siestes quand Thierry est là … bref faire au mieux …on pense bien à vous (quand tu auras un moment racontes moi le choix des cadeaux)

    1. J’arrive pas à faire de siestes malheureusement. Mais deux matins que je dors, sans avoir vraiment récupéré ça va mieux quand même, ça a fait du bien ^^

      Je voulais te faire les photos à noël ^^ Pour le petit c’est une toupie girafe, il est grand fan des toupies on a vu 🙂
      Et le grand il l’a eu en avance, on lui a acheté un calendrier de nowel playmo (aventurier, y’a un dinosaure), des années précédentes (donc dans les 15 euros, c’est sympa).
      Bref, du bonheur 😉
      Encore merci 🙂

  2. L’épuisement est le mot de cette période de l’année (et, en ce qui me concerne, de l’année tout court …)
    Avec ta maladie, et deux jeunes enfants à la maison, je ne peux qu’imaginer ton épuisement au-delà de l’épuisement … et je t’envoie de douces pensées. Bientôt le solstice, l’elfe en toi y retrouvera sans doute un peu de ce qui lui manque.

    1. C’est vrai que l’année a été rude pour beaucoup de personnes..
      C’est dans ces moments là que je voudrais mon grand à l’école. Même juste une matinée par semaine, pour souffler. Un peu.
      Heureusement après je reprends de l’énergie, et oui peut-être que le solstice m’apportera un peu de ce qui manque, surtout si ce jour nous pouvons nous rendre en forêt 🙂

      Merci pour tes mots. Bisous doux

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *