Sous la pluie

Après la première mort

Titre : Robert Cormier
 
Et je ferme la bouche, les lèvres serrées, afin que le cri que je garde en moi ne s’échappe pas et ne remplisse pas la pièce de son angoisse.

 

Mad World by Michael Andrews on Grooveshark

 
Je ne vais pas bien.
Je croise mon mari, je ne sais pas s’il me voit lâcher. Je relâche les tensions, quand il rentre enfin, et étrangement la fatigue se pose, un peu.
Je m’enfonce dans l’épuisement et l’angoisse s’en nourrit, je lutte pour ne pas pleurer, je lutte pour ne pas dormir, je lutte pour être.
Je voudrais faire crever cet épuisement, cette maladie, et avoir l’énergie de simplement me regarder m’enfoncer.
Cela va passer, je le sais.. après noël.. quand j’aurai empli mes oreilles du bruit des autres au point de ne plus comprendre que l’on me parle.
Après.

Je ne sais pas comment me protéger.

L'Ambre des arbres coulent dans les veines des forêts, ils regardent les fées s'activer autour des humains et le monde meurt de son aveuglement. (Jamais les mots ne disent ce qu'ils pensent.)

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *