Il suffit d'un mot

La vallée de l’éternel retour

Titre : Ursula Le Guin
 
Ce que l’on voit d’un seul oeil manque de perspective.
Le chagrin dans la vie de mes parents, c’est qu’ils ne voyaient que d’un œil.

 
Depuis quelques semaines, Hibou prenait ses distances avec moi. Plein d’attention et très câlin quand nous étions lui et moi, il me repoussait de ses petits bras potelés, tête détournée, dès que son papa rentrait du travail. La réaction étant la même, lorsqu’il se faisait mal, ou en pleine nuit sur ses douleurs dentaires.
Cela commencé à devenir très difficile pour moi à vivre.
J’en ai pleuré. Quand il l’a vu, il est venu me faire un câlin, et la situation s’est stabilisée 4 ou 5 jours.
Et cela a recommencé. Petite tête détournée et bras potelés tendus. Une petite arbalète pleurant pour avoir son papa, rien que son papa.
Et ma souffrance, de voir mon petit me refuser.

Deux jours durant, j’ai eu en tête la phrase de ma mère, cette malédiction qu’elle m’avait lancée un jour que nous faisions des courses. Je me souviens encore du vent dans mes cheveux et du monde qui se fige sur ses mots méchants. J’espère que tes enfants te feront souffrir.
Et Blanche, a qui je rappelais ses mots me demande si j’ai parlé de ma mère, à Hibou.

..
Et non.
J’en ai parlé avec Prince, cela fait longtemps. Prince qui il y a deux jours, a fait un dessin d’un caillou triste qui avait peur.. de sa grand-mère. Si ces deux enfants ne sont pas connectés, je ne sais pas ce qu’ils sont.

Alors j’ai pris mon tout petit dans les bras et je lui ai parlé. De sa grand-mère, de ma mère, de sa folie, des dégâts, de notre protection, d’un lien qui n’est pas à réparer, d’un lien qui doit rester cassé. Pendant mes mots, à deux reprises, Hibou m’a entourée de ses bras et m’a fait un câlin, posant sa tête contre moi.
C’est au milieu de mes mots que LeChat a réalisé que la peur des enfants de perdre leur papa quand il part au travail, venait certainement du fait que mon père à moi était parti. Alors j’ai dit les mots à Hibou puis à Prince.

Le fil qui nous relie tous s’est détendu. Ça ne veut pas dire que tout est résolu, mais nous avons avancés.
Je ne me ferai pas je crois, à ce que nous transmettons et ce que nous omettons, aux dégâts que l’on fait sans le vouloir, et à ses réparations par de simples mots posés..

5 Comments:

  1. Admirative une fois de plus, de ta, votre capacité de prendre du recul sur le quotidien, de ne pas vous dire « c’est juste une phase, ça va passer », mais de vous interroger, de trouver le noeud, de le dénouer par les mots.
    J’aimerais, tellement, savoir en faire autant …

    1. Je suis touchée chaque fois, et perturbée aussi, quand tu me dis être admirative ^^’ J’ai tellement cette sensation de ramer particulièrement et de ne pas y arriver en prime..

      Enfin en tout cas pour ce fait précis, cela a fonctionné. J’ai retrouvé mon petit garçon câlin, qui accepte mes bras sans problème et même les réclame.

      Au départ, LeChat me disait justement, « c’est une phase ça va passer » parce que nous l’avions vécu avec Prince : l’un des parents va travailler, il devient le parent sur lequel il faut se précipiter.
      Mais là, cela dépassait tellement ça..

      Pour te répondre, non je n’arrive pas à prendre ce recul. Pas seule. LeChat m’y aide beaucoup, mais j’ai besoin de Blanche, mon amie miroir, mon amie sans jugements. Sans elle, je vais bien plus lentement. Ou même, je n’avance pas.

      1. Mmmh, désolée si mes mots d’admiration sont un peu compliqués à recevoir, je vais les faire plus discrets. Mais parfois, de soi-même on ne voit que le tâtonnement, la difficulté, et pas l’avancée, la délicatesse, la justesse, non ?

        1. Tu as toutes mes excuses. Tu viens de mettre le doigt sur un de mes soucis majeurs : compliments, cadeaux.. j’ai du mal à recevoir. Je sais très exactement d’où cela vient, mais je n’ai pas avancé sur ce point.. pourtant, j’essaye..

          Ne te fais pas plus discrète surtout s’il te plait.. Tu as raison en disant que l’on ne voit souvent que la difficulté (et je le prouve régulièrement). Oui j’ai besoin de ces miroirs que l’on m’offre si merveilleusement en commentaires, que tu m’offres avec tant de douceur.

          J’ai bien des progrès à faire ^^’
          Tu ne les fais pas plus discret d’accord.. ? Et moi je travaille sur le problème 🙂

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *