Titre : Philippe Grandsenne
 
Oui, vous êtes nulle ! Comme toutes les femmes, ni plus ni moins. Et vous le père, vous êtes nul aussi, comme les autres hommes, comme moi dans ma place de père, comme tous les parents dans leur place de parents. Mais qui a dit que nos bébés avaient besoin d’autre chose que de notre incompétence parentale, notre « nullité » ?

 
Pour la énième fois.
Hibou avait quelque chose dans la bouche, un machin noir inattrapable, qu’il a gardé faute d’arriver à le choper (et de morsures sur mes doigts).
Dix minutes après, il a hurlé.
Je ne sais pas s’il s’est blessé avec le jouet en plastique qu’il avait dans la main, ou si le machin en question était finalement dangereux. Toujours est-il qu’au fond du palais, il y a une trace rouge.
Et que la question existentielle de la journée est « a-t-il avalé quelque chose de grave ».

Et moi j’en ai marre, de me poser ce genre de questions existentielles.

Je préférerais vraiment me demander uniquement comment avoir des rentrées d’argent régulières.
Même si dans l’absolu, je voudrais surtout la réponse.

Like

8 Comments:

  1. Je te rends ta visite, et vois qu’il faudra que je repasse…
    (Je crois que Freud a dit aussi que les parents pouvaient toujours faire comme ils le veulent: de toute façon, ce sera mal fait!)

  2. LN

    Il parait que nos enfants ne nous choisissent pas par hasard … mais pour ce qu’il y a en eux qui nous permettront de progresser … Bon moi je soupçonne fortement la patience et le lacher prise dans mon as, 2 domaines ou j’ai conscience d’avoir de gros progrès à faire. Je n’ose même pas imaginer les autres …
    Chez toi ce serait quoi ?

    1. Je le ressens très fort ça, que les enfants nous choisissent. L’on dit souvent que les enfants n’ont pas demandé à naître, je n’y crois pas.
      En ce qui me concerne, très clairement la patience. Le lâcher-prise, je commence à assez bien « maitriser », même si on a toujours de quoi bosser. Mais la patience, argh..

  3. arfff… ça fait trop d’inquiétudes pour une seule personne ça… on respire, et euh, on s’y remet, parce que pas le choix !

  4. LN

    lol et oui … mais (en dehors des périodes de « crise » bien sur) je suis vraiment consciente des progrès que j’accomplis grâce à eux … et dans les mauvais moments tout ce qu’il me reste à faire lol !

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *