Dans le mouvement

Hibou, il court beaucoup et fait un milliard de bêtises. C’est épuisant, mais très de son âge. Et surtout, il cherche à rester à la hauteur de son frère et pour ça il lui faut dépenser une énergie assez incroyable. Et quand parfois Prince est dans sa chambre, Hibou calmement, joue ou me demande des câlins.

Prince est dans le mouvement.
Quand on lui parle, il continue de sauter, bouger, courir. Tout son corps participe. Comme il n’écoute du coup pas très bien, il n’entend qu’une phrase sur 3 dans le meilleur des cas.
Pire.
Il entend, il écoute, il répond oui, il répond d’accord, il répond ok, mais il continue ce qu’on lui demandait de stopper. C’est là, le pire. Il a une bonne volonté énorme, mais n’est pas capable de mettre en pratique ce qu’on lui demande.

Prince est dans le mouvement. Lorsqu’on fait du cahier d’école, tout son corps continue de bouger sur sa chaise, les crayons tombent quand il essaye d’en prendre un. Quand ce n’est pas lui. Il n’aime pas suivre les consignes, il préfère inventer. Il déteste les lettres sans doute parce qu’il les confond, il adore les chiffres, il sait reproduire un avion en dessin et décortiquer chaque élément à part, du cockpit au bout d’aile sans en oublier un bout : il visualise en 3D. Il ne sait pas se concentrer longtemps, et quand il y arrive il pique une crise de nerfs peu de temps après au moindre prétexte qui croise ses yeux. Si une mouche passe, il quitte le bureau en trombe pour la suivre. Oublie de revenir.

Prince est dans le mouvement. Ses mots aussi. Son débit de paroles est incessant, il coupe la parole sans cesse, et si on le lui fait remarquer il tente de continuer à parler, s’énerve en disant qu’on lui coupe la parole ! et parle parle parle jusqu’à ce qu’il ai réussi à tout dire. Quand on lui pose une question, il attends rarement qu’on ai fini de parler que déjà il réponds, s’emporte, part dans son imagination.

Prince est dans le mouvement. Garder cet enfant à table est une gageure et même si je sais bien que cela horrifie ma belle-maman, il nous arrive

Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *