Titre : David Foenkinos
 
il faut perdre les gens pour enfin les regarder

 

Chamelet by Amélie-les-Crayons on Grooveshark

 
J‘ai finalement compris ce qui n’allait pas.

Je me suis remise à pleurer. C’était trop difficile, cet oubli, les deux journées, ce rien ensuite, ce tout le monde trop pris dans ses émotions, avoir l’impression d’être de trop parce que personne n’avait voulu qu’on soit là ensemble, que chacun voulait partir ou mettre à la porte. Et que personne ne l’avouerait à part Blanche.

Nous sommes partis et j’allais bien, je faisais enfin ce dont j’avais besoin de faire.

Et puis ce matin, ce plomb qui tombe sur mes épaules.. et bien que j’ai écrit, ce n’était pas les mots justes dont j’avais besoin, rien qui n’exprime ce que je ressentais. Je n’aurais rien pu écrire, qui m’aurait soulagée, et je ne l’avais pas vu.

LeChat a enfin passé ce temps avec moi, dont j’avais besoin.
Rien d’énorme, rien d’incroyable.
Tout l’après-midi, tranquillement, nous avons trié du linge, plié, rangé, jeté. J’ai eu du temps, pour moi, avec lui.
Je ne demandais pas davantage.

Juste, ne plus être transparente.
Je vais mieux attends moi encore un p’tit peu

1 Comment:

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *