Il suffit d'un mot

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur

Titre : Harper Lee
 
– On va gagner Atticus ?
– Non, ma chérie.
– Alors pourquoi…
– Ce n’est pas parce qu’on est battu d’avance qu’il ne faut pas essayer

 

Broad Daylight by Gabriel Rios on Grooveshark

 

Quelque chose a changé ma route définitivement.

Je suis une carnivore. J’aime férocement la viande, je raffole d’un simple poulet purée ou d’un porc au caramel, je pourrais faire des kilomètres pour manger ça. Quand je venais chez mes grands-parents, le premier plat auquel j’avais droit, c’était un poulet d’une ferme à côté et de purée maison.

Cela fait longtemps, maintenant, que je ne me régale plus avec ce que j’achète. Passait quand j’achetais chez le boucher, mais les barquettes sous cellophanes sont épouvantablement mauvais et trop salés (d’ailleurs pourquoi le sel je me demande..). A un moment, j’ai même pensé que je n’aimais plus la viande. J’ai mis un petit moment à comprendre que c’était cette viande-là, que je ne pouvais plus avaler. Alors on a réduit, beaucoup.
Prince nous a clairement exprimé qu’il refusait de manger de la viande d’oiseau. Le bœuf haché, il le mange avec plaisir, et quelque fois des merguez.
De temps en temps, on achète de la viande. Je crois que nous avons une fréquence d’un repas par semaine ou tous les dix jours peut-être. Pour Prince, ça doit se jouer à une fois par mois.

Il y a deux jours, j’ai eu un énorme choc émotionnel. Mon beau-papa a vu un documentaire au cinéma, sur ce qu’il s’est passé en Chine dans les années 60, sous Mao.
Je ne peux pas facilement expliquer. Quelque chose s’est brisé.
Dans le documentaire, ils expliquaient le massacre des oiseaux, puis des insectes (notamment les crickets normalement tués par les moineaux assassinés) mais aussi des abeilles. Qu’ils en étaient au point qu’ils avaient dus pollinisés les fleurs à la main. Après recherche sur le net, la Chine a remis ça sur une espèce de belette en 2004, et en ce moment ils massacrent les volailles. Ils n’apprennent pas.

Je me suis brisée sur les oiseaux.

Un quart de seconde a suffit, pour que je dise à mon mari que je ne voulais plus manger de viande.
A un certain point de mon raisonnement express, des connections se sont faites, je vous le promets. Qu’il ne serait pas des plus simples à expliquer.

Je ne suis pas une personne extrémiste, et je ne priverai pas Prince de viande hachée s’il en veux. De même pour Hibou, qui adore le jambon. Je passerai simplement par un boucher, pour limiter un peu la casse. Quand chez les gens il y aura de la viande je n’embêterai personne, et quand mes beaux-parents cuisineront les animaux qu’ils élèvent ce sera là un plaisir que d’en manger.

Deuxième effet de cette vague émotionnelle, j’ai vidé mes placards. Quatre sacs de vêtements et un sac de linge de lit, moitié partis à la poubelle car usés, moitié partis à Emmaüs. Et je n’ai pas terminé, puisque j’ai encore 3 machines en attente d’un temps moins pourri plus clément et que je n’ai pas encore eu l’énergie de m’y coller (ce qu’il faudra bien, histoire de ne pas laver pour rien). Mais vraiment, mon fils n’a pas besoin de 15 tee-shirts et je n’ai pas utilité de 8 pantalons dont la moitié ne sont plus mettables depuis que mes hanches ont fait passer deux bébés.
Ce n’est qu’un début, je vide ma maison.

Je ne rachèterai pas de produit du style gel douche (enfants compris), dont je n’arrive jamais à me débarrasser sur la peau, au bénéfice d’un pain de savon naturel. Concernant la lessive, nous sommes déjà à base de cendres, par mes beaux-parents (bénis soient-ils, nous n’avons plus d’odeur épouvantablement forte qui nous suit telle une ombre).
Concernant les œufs, nous allons nous organiser pour avoir deux poules.
Ect.

Tout était déjà latent. Cela fait un moment que cela couve, un moment que je balance de-ci de-là et que je fais semblant de faire du tri, un moment que j’ai ralenti les achats de viande.

C’est devenu.. insupportable.
A en hurler.

11 Comments:

  1. Je te comprends … Je fais des allers et retours face à cette décision (concernant la viande) moi aussi. On en reparlera, j »espère … devant des macarons 😉

    Je comprends, vraiment, ce besoin de simplicité, d’en revenir au strict nécessaire. Et ça fait du bien, non ? D’enclencher le mouvement, d’alléger, de mettre en cohérence ?

    1. D’autant plus difficile quand on l’aime.. Ma facilité à moi est dans le fait que je n’aime plus manger celle du commerce, autant arrêter les « frais ». Comme je l’aime ceci mis à part, je pourrai de temps en temps chez mes beaux-parents (ce qui va éviter des tensions uh uh) et va m’éviter le « manque ».

      Je le souhaite très fort, que les macarons puissent ou non être présents 😉

      Oui cela fait du bien. J’essaye de faire suivre cette cohérence dans ma maison, et ce n’est pas simple du tout : nous sommes 4 personnes, et même si LeChat est sur le même chemin que moi il a parfois plus de difficultés.. sans parler des jouets des enfants, ce sujet me rend dingue : trop de choses.

  2. arfff, la viande… je n’hésite pas à en manger encore, car je vois les mêmes méfaits sur la plupart des aliments. Mais c’est un achat rare. Et réfléchi.
    J’ai de la chance d’avoir un homme aussi carnivore que moi, mais pas difficile, et tout à fait d’accord pour manger plutôt des céréales et des légumes la plupart du temps.
    Depuis les deux zouzous, on a retrouvé le chemin des vrais bouchers. Mais pas plus souvent.

    1. Oui, c’est un problème à tous les niveaux d’achats et nous y réfléchissons. Ici rien de bio, il nous faudrait prendre la voiture 25 minutes pour en trouver un et c’est loin d’être intelligent à faire. On cherche des solutions, on n’a pas encore eu le temps de prendre le problème à bras le corps :/
      Mais comme je disais, pour les enfants on passera par un boucher ^^ Peut-être même que je vais de nouveau aimer ce que je mange (parce que faut être honnête, ce choix ne m’est pas difficile, vu la qualité en supermarché).
      Et bonté pourtant, je suis une grande carnivore à la base !

  3. ddc

    Encore faut-il que le boucher s’approvisionne à d’autres sources que le supermarché, ce qui n’est pas toujours forcément le cas ! :-s
    En tous cas si vous mangez peu de viande, pense à surveiller (ou supplémenter) la B12 pour toi et ta famille.

    1. Oui effectivement, il faut trouver un boucher qui corresponde à nos attentes ! Nous n’avons pas encore essayé pour l’instant.

      Merci pour ton lien, j’ai lu avec grand intérêt ton post et les commentaires. Je ne savais pas pour la B12, je n’ai pensé qu’aux protéines. Nous mangeons des œufs, du laitage etc, et je vais compléter avec des jus de fruits de temps en temps du coup. Et dans un an, nous ferons une prise de sang, pour voir si tout va bien.

  4. ddc

    Je n’ai pas compris le rapport entre jus de fruits et B12 ?

    Pour la prise de sang, c’est une très bonne idée de checker dans un an pour les carences potentielles en fer et autres ! Pour la B12 c’est seulement à plus long terme que ça commence à se voir car au départ on a un stock qui suffit pour plusieurs années avant de s’épuiser.

    1. Dans les commentaires de ton article, Koridwen (tout en bas) dit qu’on en trouve dans les jus de fruits multi-vitaminés 🙂

      Ok, merci pour ces infos si importantes !

  5. dieudeschats

    Ah oui d’accord, mais ça concerne uniquement ceux qui sont supplémentés ! (je n’en ai jamais vus ici d’ailleurs, il y a juste quelques laits végétaux qui le sont)

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *