De l’eau pour les élèphants

Titre : Sara Gruen
 

J’ai quatre-vingt-dix ans. Ou quatre-vingt-treize. C’est ou l’un ou l’autre.
Quand on a cinq ans, on sait son âge – au mois près. Même à vingt ans, on sait son âge. J’ai vingt-trois ans, dit-on, ou vingt-sept. Puis, à la trentaine, un étrange phénomène se produit. Ce n’est qu’une simple hésitation, au début. Quel âge as-tu ? Oh, j’ai… – dit-on avec assurance, et là on cale. On allait dire : trente-trois, mais on n’a pas trente-trois ans. On en a trente-cinq. Et là, c’est embêtant, car on se demande si c’est le commencement de la fin. C’est le cas, bien sûr, mais il se passera des dizaines d’années avant qu’on ne l’admette.

 

Le Train Trois by Amélie-les-Crayons on Grooveshark

 

Après 6 mois passés dans un épais brouillard, à ne plus pouvoir ouvrir les yeux, à sombrer petit à petit, à pleurer si souvent tant j’étais épuisée.. j’ai vu la lumière des jours de nouveau.
J’ai repris un peu la couture en créant mes éponges, je plie, range, tri les vêtements, je fais les machines pour les laver et les étends, je joue avec les enfants, je me cherche un appareil photo et un objectif macro (jamais vu plus compliqué..), je.. bouge.

J’ai même constaté une amélioration incroyable : je me souviens du code de la CB.
Je sais mon âge sans y réfléchir, je n’oublie pas ce que me demande Prince, je pense à faire ce que je voulais dans la journée.

J’ai démarré un traitement et 15 jours après son début j’ai senti les rayons du soleil sur mon visage comme je ne l’avais plus vu depuis si longtemps.
J’ai émergé.

Aujourd’hui est une journée difficile.
Je prends pourtant bien mon traitement, mais je suis très fatiguée. Je peine à faire une chose ou une autre, je peine à me concentrer, j’oublie ce que je veux faire, je peine à garder le moral.
Et puis les larmes trop proches m’ont fait réfléchir.. j’ai fini par voir que le vent effleure les feuilles, que la journée s’était liée à lui, que son nom pesait sur mon âme.. que sa présence l’était trop.
Peut-être.
Ou que j’en ai trop fait, ces derniers jours.

L’inconscient ce fourbe, ne parle jamais clairement.

Like

10 commentaires sur “10”

  1. Le fond ne me fait pas plaisir, mais la forme oui. Tes états d’âme sont joliment (d)écrits. Et j’aime beaucoup l’extrait en exergue, je me retrouve beaucoup dans cette problématique sur l’âge, je persiste à ne pas imprimer que j’ai eu 35 ans. Mais contrairement à l’auteur, je ne pense pas que ce soit le commencement de la fin, je pense que c’est l’âge que l’on a mentalement qui sort spontanément. Enfin, je préfère me dire ça ! 🙂

    1. Bien sûr ^^ il s’agit d’algues (la chlorella), reconnues pour éliminer entre autre, les métaux lourds de l’organisme. Mais je vais faire un post.

      Du coup ça m’amuse bien, figure-toi que dedans, il y a la fameuse vitamine B12 😀

  2. Attention il y a une controverse à ce sujet, les algues telles que la chlorella et la spiruline contiennent en grande majorité (plus de 80%) une forme de B12 qui ne serait pas active (et il serait même question qu’elle inhibe la vraie B12).

    J’ai lu que cette pseudo-vitamine B12 pourrait aussi fausser les analyses de sang. Je compte éclaircir cela en dosant l’acide méthylmalonique dans ma prochaine prise de sang (voir si les deux mesures sont cohérentes ou non).

    Des liens pour creuser :
    http://vegetarism.canalblog.com/archives/2009/10/29/15605462.html
    http://www.natesis.com/spiruline-et-vitamine-b12_le-point-des-recherches-scientifiques,fr,8,121.cfm

    Dans tous les cas, sache que je prenais régulièrement ces algues et ça ne m’a pas empêché de développer une carence en B12… et pourtant je ne suis pas 100% végétarienne !

  3. Je n’ai pas remarqué d’effet mais ma fatigue vient entre autres d’insomnies donc je ne m’attendais pas à avoir une amélioration simplement en prenant des algues 🙂 Je prends de la spiruline depuis plusieurs années (mais pas des doses importantes) et depuis quelques mois j’ai switché à la chlorella pour varier.

    1. D’accord.. effectivement le sommeil est d’une importance capitale. En ce moment je dors mal, mes problèmes sont de retour en force.

      Je me pencherai sur la spiruline à un moment.. Fais-tu des pauses ou est-ce que tu prends toujours quelque chose (en variant donc) ? Cela m’inquiète un peu d’avaler sans cesse quelque chose, aussi bon cela soit-il pour le corps..

  4. Non je fais régulièrement des pauses, qu’elles soient volontaires ou non (oublis ^^)
    Enfin aux doses que je prends, c’est plus par principe qu’autre chose ! Le seul truc pour lequel j’ai du mal à faire des pauses, c’est l’antihistaminique… pas beaucoup de périodes de l’année où je n’en ai pas besoin, et un jour d’arrêt c’est déjà la cata 🙁

    1. D’accord merci 🙂 Je suis en train de réduire la chlorella, pour voir ce que ça donne sur mon corps. Je suis visiblement joueuse.

      Arf, je compatis ! j’ai vécu ça des années et c’était un enfer 🙁

      (je t’ai mis un comm, je suis encore passée en spam ^^’)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *