La Petite Dame dans la grande maison

Titre : Jack London
 
Il n’est rien qu’on ne résolve. Tout est dans le mouvement. Ce qui ne bouge pas meurt, et nous ne sommes pas morts.

 

Parce que je trouve intéressant les contraires, j’ai l’envie de dire ce qu’il n’y a pas chez moi. Un exercice intéressant de réflexion, sur ce qu’on trouve je crois normalement ailleurs. Cela m’a demandé de beaucoup réfléchir ^^

Il n’y a pas :

– de télévision. Avant, j’aimais beaucoup la regarder. On me l’avait offerte pour la réussite de mon bac, et elle a longtemps été mon compagnon bienvenu de cité U. J’ai rencontré S., et doucement, j’ai commencé à la prendre en grippe, à m’agacer de la voir allumer alors qu’il faisait du pc et ne la regardait pas, m’agacer des programmes. Je ne m’en suis rendue compte que lorsqu’il est mort, que je ne la supportais plus. Je l’allumais pour regarder les 6 minutes et puis ça aussi j’ai arrêté. J’ai rencontré LeChat, qui a rallumé mon petit écran. Cela ne m’a pas gênée car il la regardait réellement mais comme il était le seul à l’allumer quand il venait, petit à petit il l’a moins regardée. Quand nous avons emménagé ensemble, nous avons mis le poste dans un placard. Pendant deux ans. Je ne savais pas quoi faire d’un objet qui n’était pas en panne ^^’ Jusqu’au jour où une collègue s’est plainte de ne pas avoir l’argent pour racheter une tv, la sienne venant de la lâcher : ma tv a été adoptée, fin de l’aventure.

– de cafetière. Un jour, LeChat a cassé le « bol » verseur, et au lieu d’en racheter un, il a tout jeté hormis le filtre plastique. Depuis, il passe ses cafés directement dans une tasse.

– de chaine-hifi. Une tristesse longtemps, tant j’aime la musique. Je fais autrement et cela me convient finalement bien ainsi. N’écoutant pas la radio, je ne connais jamais les nouveautés.

wii et autres consoles.

– de vélos (autre qu’enfant). J’aimerais bien, un jour.

– un frigo qui fait glaçon ou même freezer. Nous l’avions choisi le plus simple possible, afin qu’il consomme moins. Il n’a pas non plus de lumière à l’intérieur, depuis 5 ans : on n’a jamais remplacé l’ampoule.

– de journaux. Je confirme si vous vous posez la question, que nous ne sommes jamais au courant des catastrophes mondiales dans des délais jugés respectables.

– de crèmes diverses pour le visage, main et j’en passe. Je ne supporte pas la perte de temps que cela occasionne, mais pire que tout je ne supporte pas d’avoir quelque chose sur la peau.

– d’épilateur d’aucune sorte. J’ai un rasoir. J’aime beaucoup mon côté barbare ^^ Mais comme pour le peigne, c’est quand j’y pense. Donc la dernière fois que je suis allée à la piscine, j’avais mes poils sur les jambes.

– d’iphone, smartphone et autres choses de ce genre. Mon téléphone, je lui demande juste de téléphoner et d’envoyer des textos. Pour le café, j’ai la méthode de LeChat, merci.

– de stérilisateur ou de chauffe-biberon : on s’en passe très très bien. Et j’ai habitué le petit à boire son lait à température ambiante, et nous laissons donc le lait ouvert sur la table.

– de baby cook, complètement inutile quand on a une casserole et un mixeur.

– de chat. Mais comme je voudrais en avoir des libres qui viennent et repartent, vivent leur vie..

Il y a très certainement d’autres « il n’y a pas ». Que là tout de suite, je ne vois pas. Mais j’aime la simplicité vers laquelle on tend, même si nous avons d’énormes difficultés à nous débarrasser de certaines habitudes ou objets ^^

Like

2 commentaires sur “2”

    1. Et je me suis rendue compte ensuite, j’ai oublié
      – les éponges (je les fais en tissus),
      – les cotons (idem),
      – je recycle des draps pour les serviettes/torchons (donc rien d’acheté de ce côté)

      ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *