Le petit guide vert

Titre : Adrien G.
 
Voici les raisons écologiques et sociales pour lesquelles il ne faut pas consommer de produits issus du palmier à huile, aussi bien alimentaires que non alimentaires :
– Déforestation : l’huile de palme, bio ou non, certifiée ou non, participe directement ou indirectement à une déforestation galopante (80% de la déforestation en Malaisie, 17 à 27 % en Indonésie)
– Extinction d’Espèces : la déforestation provoque une diminution de plus de 80% de la biodiversité. Ceci entraîne aussi une perte de pharmacopée.
(…)

 

Casper by Girls in Hawaii on Grooveshark

 
Il y a quelques jours (ou semaines..) je suis tombée sur un blog qui parlait de WWF, de l’huile de palme, des indigènes, des orangs-outangs et je suis rentrée dans une colère proche de la rage. L’association du panda, vous savez ? WWF. Vous ne le savez sans doute pas, mais elle a été fondée au départ non pour sauvegarder les animaux mais pour avoir une réserve de chasse.
Ça calme.
En tout cas moi, ça m’a mis une claque.

Dans les années 70, il y a avait 4000 tigres menacés. WWF s’en est occupé, pour les protéger, ils ont délimités des zones, ils ont créés des parcs dans le pays (l’animal n’est donc même plus libre, sur son propre habitat). Il en reste 1700 actuellement. Leur efficacité est.. terrifiante. Je suis de nouveau en colère.

Ce fut donc le point suivant, après les oiseaux massacrés en Chine.

De là, j’ai découvert les ravages de l’huile de palme, les tueries, le carnage écologique, les déforestations, les évacuations des indigènes, etc. De là j’ai surtout découvert l’immense difficulté de consommer sans elle. Car non seulement elle se trouve partout, mais surtout il est impossible de savoir si on en consomme ou non puisqu’il n’y a bien sûr pas de législation (donc il peut être écrit « huile végétale » ou E160, ou n’importe quel autre E de toute façon y’en aura).

Voici un blog formidable, qui met également à disposition toutes les infos réunies dans un livre, consultable en ligne ou téléchargeable (vous devrez vous inscrire). Je l’ai, donc si vous ne souhaitez pas passer par une inscription, je peux le retransmettre.

Dans ma recherche de simplicité, d’équilibre, d’équité, de santé.. au lieu de tendre vers la zénitude, je suis en colère et fatiguée. C’est extrêmement compliqué, même si cela n’est bien sûr pas impossible.. mais je me heurte à tant de choses que je ne sais même plus par quel bout commencer.. Dans l’idéal, je voudrais une maison bâtie par nous, un peu éloignée de la ville, des poules, un jardin qui nous permette une totale liberté alimentaire, écrire et être publiée sur du papier recyclé (encore que je doive chercher le réel impact écologique, je crois que ça marche pas si formidablement), faire mes propres produits et habits. Me défaire de tout cela.

arbres

Like

2 commentaires sur “2”

  1. Je reconnais dans tes rêves beaucoup d’éléments des miens.
    Se passer d’huile de palme ne me paraît pas SI dur … si l’on accepte de tout cuisiner soi-même (y compris les gâteaux, biscuits …) et du coup je trouve que ça devient un peu plus compliqué avec des enfants.
    Tu sais, je crois que la colère, la fatigue, c’est une étape. Une étape liée aussi à l’envie de parfaite cohérence, de perfection … difficile à atteindre.
    J’aimerais bien que vous veniez nous voir, un de ces jours. Notre vie réelle ressemble pas mal, sur le papier en tout cas, à ta vie rêvée, et pourtant … il y en a, des couacs. Des compromis. je les accepte mieux aujourd’hui, mais je ne sais pas si c’est une évolution ou un renoncement.

    1. Je veux bien cuisiner tout, pas de souci.. mais j’aurais bien besoin d’une nounou en ce cas ^^’

      Oui je me suis dit la même chose, à vouloir tendre vers la cohérence des valeurs, des envies, des besoins.. je cherche certainement une perfection. Je m’apaise un peu je crois, à force de m’activer en ce sens. Ma plus grande difficulté d’acceptation pour l’instant, c’est la maison elle-même. Les banques nous refusent un prêt, alors « rien » n’est comme je le voudrais. Je veux construire, non pas pour le plaisir d’être propriétaire (loin s’en faut) mais pour pouvoir faire ce que j’ai besoin, construire un poulailler en dur, récupérer l’eau dans un puits sous la maison, etc.

      J’aimerais bien aussi, mais tu as également dit que ta maison était pleine de 8 pattes. J’avoue, j’ai peur ^^’

      Quels sont les compromis dont tu parles ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *