Titre : Chloé Delaume
 
J’avais trop peu d’amis pour me crever chez eux. Et je suis bien élevée. On ne meurt pas chez les gens ce n’est pas très poli.

 
Quand je fais de la méditation, ce que je vois ce sont les os de mes mains brisés. En miettes.

J’ai les mains brisées. Comme si un marteau tapait encore et encore et encore.
Et finalement, pire que ces mains, c’est l’extrême solitude qui va avec.
Parce que dire la souffrance, ce n’est ni permis ni géré, dans notre société. Cela fait peur, cela fait fuir, les réponses sont inadaptées. Hier on m’a répondu « va te reposer » et j’ai eu envie de répondre « prends ma douleur juste une minute, prends mon cerveau embrumé et vide ». Pour comprendre.
Parce que LeChat est au travail et que je suis seule.
Parce que sur le jeu où je suis, le peu que j’en parle n’est pas compris (non pas toi demoiselle).

Est-ce moi ? La peur de déranger ? Trop bien élevée pour étaler l’indécence même ? Est-ce toi qui ne sait pas recevoir ?

Je me demande parfois comment je peux déposer cette souffrance pour qu’elle soit reçue, si le fait de garder les mots contribue à conserver la douleur en moi, si hurler peut soulager.

10 Comments:

  1. Keira

    Je sais combien la solitude est dure. Courage ma belle, même si c’est loin d’être évident.
    Si seulement je pouvais te soulager un peu, je le ferai avec plaisir. Bisous doux.

    1. C’est étrange comme parfois, la solitude pèse plus qu’à d’autres moments.. comme parfois on recherche la compagnie malgré la douleur alors que l’autre ne pourra rien faire, alors que le plus souvent finalement on recherche cette solitude ^^
      Merci à toi, bisous doux

  2. La souffrance isole … je pense souvent à quand je serai vieille et probablement, à un stade ou un autre, perclue de douleur. Comment je vivrai avec ça ? La douleur chronique me semble tellement difficile à vivre …
    Je t’embrasse, faute de mots qui fassent du bien.

    1. Oui elle isole.. D’abord parce que la douleur rend « sourd » à ce qui nous entoure, ensuite parce que ce n’est pas facilement appréhendable par les autres. Et puis parce que la solitude (celle qui est silencieuse et recherchée en ce sens) parfois aide à supporter cette souffrance.

      Elle est difficile à vivre. Mais elle l’est moins, quand nous sommes accompagnés (conjoint,..).

      En ce moment, je suis plus à bout.. parce qu’il y a trop de douleurs et rien devant moi pour me dire que ça s’arrêtera. Cela fait 21 ans maintenant, et tout ce que je vois, c’est encore plus d’années que ça devant moi avec autant de douleurs et de difficultés. C’est ça aussi, la difficulté de l’acceptation..

      Mais je commence à connaitre ces cycles.. je tombe en ce moment, mais bientôt, j’aurai certes toujours les douleurs, mais moins. Je pourrai rebouger, refaire des choses 🙂 Et ça, c’est juste devant moi et je l’attends 😉

  3. ddc

    Ce n’est pas évident d’entendre la douleur de l’autre, on se sent impuissant, on voudrait soulager l’autre sans savoir comment et on se retrouve maladroit… ou même en colère, parfois, selon les personnes !
    Une dame de ma connaissance atteinte de ces douleurs chroniques prend du paracétamol + caféine (le paracétamol seul n’avait aucun effet), je te le dis au cas où ça te tenterait d’essayer – enfin si tu n’as pas déjà testé ! Il faut un petit temps pour s’habituer à la caféine, m’a-t-elle dit. Elle est hypersensible aux médocs (peut-être bien une particularité liée à la fibro ?)
    Autre chose : as-tu reçu mon email, envoyé il y a quelques temps ? (je ne dis pas cela pour que tu y répondes mais juste pour être sûre que tu consultes encore l’adresse à laquelle je l’ai envoyé)

    1. Codéïne tu veux dire ? Si oui j’ai testé, sans résultat.. le médecin m’a fait arrêter au bout de 3 ou 4 jours du coup.
      Je confirme, l’hypersensibilité aux médicaments est une particularité de la fibro, et j’y suis très sujette.

      Oui il est très difficile de répondre à la douleur des autres, essentiellement je crois parce que nous ne savons pas répondre aux émotions des autres (déjà que les nôtres.. c’est quelque chose). Nous n’avons pas les codes ni les outils, il me semble.

      Non, je n’ai pas reçu de mail récemment de toi. Malheureusement ça a aussi pu tomber à un moment où j’ai été submergée par les mails du hackeur (comme quoi il tentait de choper mon blog) vu que j’ai du supprimer 1000 et quelques mails de ce type.. j’ai tenté de faire très attention à ne pas supprimer autre chose (y’avait des pages et des pages ‘_’) mais j’ai très pu me tromper :/

      Je t’envoie un mail pour te le donner, en cas 🙂

        1. J’ai regardé, les effets secondaires me font assez peur (me bousiller un rein, j’avoue, je suis pas tentée). Je comprends bien que ça doit être rare, mais si y’a un effet secondaire, il est pour moi ^^ (et pourtant normalement je lis pas les notices avant, justement pour pas provoquer).
          Je sais aussi que quand je suis en crise, je vendrais mon âme.. on verra. Je note en tout cas, merci infiniment 🙂

          PS : j’ai bien reçu ton mail ! Merci 😀 Je te réponds ce we quand je rentre, il est tard et on se lève demain ^^’ )

          1. ddc

            Si cela peut te rassurer, le paracétamol c’est vraiment l’antidouleur qui craint le moins, et de très loin ! Rien n’empêche de faire une prise de sang régulièrement pour vérifier s’il y a un impact sur les paramètres rénaux, etc. Avant elle prenait de l’aspégic et son estomac commençait à déguster… Réponds à ton aise car je n’aurai sûrement pas le temps de répondre tout de suite non plus 🙁

            1. Quand je suis en crise je ferais n’importe quoi mais sinon j’essaye de ne pas avaler de médicaments. Je ne prends rien du coup (pas d’aspégic, etc.. mais je garde ton lien), j’attends que ça passe avec une bouillotte très chaude.. Là je vais tenter une combinaison de plusieurs HE. Pour voir. Si c’est efficace sur la teigne, pas de raison ^^

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *