Il suffit d'un mot

L’absence de l’ogre

Titre : Dominique Sylvain
 
Elle se força à prendre de grandes inspirations puis à sourire. Elle avait lu que pour obtenir l’humeur désirée, il suffisait d’adopter la bonne mimique et que le corps se mettait alors à obéir à l’âme sans faire d’histoires.

 

Fragile by Sting on Grooveshark

 
Je n’écris pas beaucoup je le sais. Le pire étant que j’ai des posts commencés, pas terminés, donc pas envoyés (et pas lus par vous). Je pourrais certainement le caser quelque part dans mes journées mais le temps me manque tout de même pas mal, la fatigue est très présente, la chaleur est accablante même si bienvenue, les enfants sont intenables car ne peuvent pas sortir sous cette chaleur.

Mon corps a commencé à faire n’importe quoi. Vraiment n’importe quoi. J’ai même gonflé comme un ballon. J’ai fini par craquer et par tout envoyer promener, j’ai dit ça suffit, j’ai remonté la pente mais je continue d’avoir des conséquences de tout ça. Comme un traitement pour un truc que je traine depuis 3 mois. Comme une boule qui se promène sous les doigts, sous mon hématome noir sur la hanche, celui dont je ne sais pas comment je peux avoir oublié l’impact vu sa taille, la douleur, sa couleur. Je surveille. Un tas de choses. Parce que mon corps a lâché et que je ne sais pas pourquoi.

Beaucoup de colère ces quelques jours. D’une manière très soudaine, très suspecte. Je fais redescendre, elle ne me sert à rien. La conséquence est que je ne joue plus à mon jeu, tout le monde m’énerve ^^’

Je crois que ma grand-mère est venue me voir, et je ne sais pas quoi faire de ça. Je crois que ma colère est liée, à elle, à elles, à ce tout bancal. J’en conclus que je n’ai pas assez retourné le problème sur ce blog, puisqu’il n’a pas fait son boulot de psy, visiblement. Trop abracadabrante je crois, comme situation.

Mais je ne suis pas loin même si je n’écris pas, j’ai plein de choses à dire. Et puis je vais bien. Maintenant.

 
nuage orage

Like

4 Comments:

  1. Keira

    C’est quand je vois cette magnifique photo et ces mots posés que je me rends compte que cela fait du bien.
    Ce sont ces nuages lorsque je regarde le ciel qui me font penser à toi. Merci ! 😀
    Bisous doux

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *