Il suffit d'un mot

Les Pierres sauvages

Titre : Fernand Pouillon
 
Quelle que soit l’étendue de ton savoir il te manquera toujours, pour atteindre à la plénitude de la sagesse, de te connaître toi même.

 
Très occupée et fatiguée, j’ai bien du mal à passer par ici, mais tout va bien pour nous.
En fin d’après-midi nous sommes partis pour une petite randonnée des plus agréables. L’ombre des arbres nous maintenant le plus souvent à l’abri du gros de la chaleur, nous avons pleinement profité des paysages et du décor. Nous avons donc découvert les grottes troglodytes de Perrier, et j’ai expérimenté au passage toute la frustration de mon objectif fixe, prévu pour faire de la macro et non des paysages : l’horrible impossibilité de prendre du recul sans finir dans le ravin.

randonnée

Les chemins sont particulièrement entretenus, dans une région où la pluie régulièrement entraine la terre..

.. mais aussi les rochers :

Le site est immense, la randonnée des plus agréables. Dès le début de la marche j’ai souffert à la colonne vertébrale et j’ai donné mon sac, ma bouteille, la sacoche de l’appareil à LeChat qui pourtant avait déjà Hibou dans le dos et le sac à dos devant ^^’ Très sportif, cette sortie ^^

Ici l’on aperçoit un peu derrière, une énième grotte en contre-bas dans laquelle il y avait même un cours d’eau. Peut-être servait-il de lavoir (pure spéculation) ?

L’on a pu rentrer dans chacune d’elle, hormis une où un panneau indiquait un danger d’éboulement. Mes photos ne rendent absolument pas, faute d’un matériel adéquat donc, la petitesse des salles, les minuscules fenêtres, les portes basses. Dans l’une d’elle, un banc de pierre taillé dans la roche faisait le tour de la pièce.

Nous avons eu la surprise d’y découvrir des numéros au-dessus des portes ^^

Mon petit Hibou dans les bras de son papa, à travers une fenêtre minuscule, et Prince qu’on aperçoit en fond :

Et comme mon appareil s’en sort merveilleusement mieux avec la nature, voici quelques belles choses croisées, faunes et flores confondues. Je suis particulièrement fière du papillon en plein vol ^^

papillon

C’est peu après que j’ai eu la grande idée de ramasser des pissenlits pour notre lapine. J’ai mis mon appareil photo dans le dos, je me suis penchée, j’ai commencé à couper.. et l’appareil, avec un élan absolument remarquable, m’est revenu. En plein dans le coude. C’est quand la douleur a cessé d’occuper tout mon cerveau que je me suis rendue compte que non comptant de me blesser (c’est pas très très joli), l’appareil c’était également suicidé : la protection de la vitre s’est cassée.
Je relativise, ce n’est pas si grave.. mais je reste dégoutée. Et je ne peux pas poser mon coude.

Comme je n’ai jamais vu une promenade sans chat, voici la belle bête que nous avons rencontrée près de la voiture :

chat

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *