Il suffit d'un mot

Le Royaume de Tobin, La révélation

Titre : Lynn Flewelling
 
Le seul fait d’accomplir une besogne utile lui procurait quelque réconfort, et il eut tout du long la conviction de plus en plus solide que venait de se prendre une espèce de virage décisif.

 

Hatchet by Archive on Grooveshark

 

Ce matin j’ai ouvert mes volets et j’ai cru qu’il avait neigé.. le temps gris-bleu, à peine réveillé le soleil étant encore loin d’être levé, et ce silence feutré.. dimanche. Un dimanche qui semble être sous la neige tant il est calme et bleuté, cela m’apaise profondément.
J’entame mon premier matin en manque de sommeil, je me suis levée quand LeChat est parti travailler et 7h30 ce n’est pas suffisant. Nous sommes rentrés à 23h, couchés à 23h30 le temps de mettre le petit monde au lit et de décharger la voiture. Ce matin, c’est un peu cotonneux.

Mais je vais mieux, j’ai dormi.
Beaucoup, dormi.
Le premier matin fut comme si je n’osais pas, 9h. Avec la migraine et une sieste de 2h dans la journée pour faire bonne mesure. Et de lire, tout le reste du temps.
Le deuxième matin, j’ai accumulé 13h de sommeil. Comme ça. Et me suis levée fraîche comme une rose. Ce qui ne m’a pas empêchée le soir venu, de me coucher à 22h, complètement dans les choux.
Le troisième matin, j’ai été plus légère. Seulement 11h de sommeil ^^’

La sensation d’être tombée dans un sommeil profond et lointain, de m’être ressourcée dans les bras de de Tobin (comment peut-on se ressourcer avec Tobin, mystère), de m’être éloignée dans les profondeurs de mon être. D’avoir disparue quelques jours, au milieu de la famille de mon mari.

De n’être plus que moi.
De m’être recentrée.

Like

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *