Titre : Jonathan Coe, Jean Pavans
 
– Ma foi, je pense que tu devrais faire analyser ce rêve. Si tu peux t’en souvenir après toutes ces années, c’est sans doute qu’il a encore quelque chose à te dire.

 

Battez vous by Brigitte on Grooveshark

 

J’ai la légèreté des gestes que l’on n’attend pas, je vole les sourires des yeux des autres dans l’espoir de les garder ouverts, je pose des allumettes sur les rebords et parfois j’ai mal à la tête. Je me demande quand j’ai pris ces années au point de ne plus parler une partie de la nuit à deux, de ne plus dire de mots feutrés, les yeux grands ouverts et l’esprit à refaire mon monde.
Peut-être que ça fait ça, avoir des enfants.
Le soupir dans l’envie de dormir.

Je n’en garde que notre silence épuisé dans nos deux corps enlacés, mes nuits entières jusqu’au matin laminé qui n’a pas voulu se reposer, les yeux peinant à s’ouvrir comme ils ont peinés à se fermer. Et elle qui me regarde, invisible et parfaite dans sa destruction de mes journées et de mes nuits.

Une pierre s’ennuie-t-elle entre deux sommeils oubliés ?

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *