Dame Ambre

L'Ambre des arbres coulent dans les veines des forêts, ils regardent les fées s'activer autour des humains et le monde meurt de son aveuglement.

(Jamais les mots ne disent ce qu'ils pensent.)

D'autres mots d'hier et d'avant avant-hier

6 Comments

  1. (Je m’inquiète, ma jolie, mon mail t’est ouvert, tu sais ? Et puis, l’as tu remarqué ? Tu as écrit « Réfexions » … et je pense réfections, à tout ce que tu as refait, reconstruit par dessus la douleur, par dessus la mort. Et je t’embrasse comme une sœur.)

    1. Pas d’inquiétude belle dame 🙂
      Je veux que la douleur cesse, je ne veux pas mourir : la nuance est d’importance, je ne suis absolument pas suicidaire. Juste eu besoin hier soir, d’exprimer à quel point j’étais en effet sur un point de rupture.. la douleur occupe tout l’espace, il n’y a plus de pensées cohérentes, c’est comme une torture qui ne prend jamais fin.
      Mais ce matin je vais bien, très peu mal et un haut moral ^^

      Non je n’avais pas fait attention à la faute, je la laisse tiens ^^
      Tout ce que je fais, cuisine, couture, écriture.. je le fais pour combattre autant les idées noires qui peuvent survenir, que la douleur : construire, c’est exister 🙂

      Merci pour tes mots, Dame que je voudrais mieux connaitre 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *