Une odeur de gingembre

Titre : Oswald Wynd
 
Je lui ai demandé ce qui se passait pendant les grands tremblements de terre, et il m’a répondu que les gens étaient renversé, et que les tuiles étaient arrachées des toits. Cela avait l’air plutôt terrifiant, et je lui ai demandé si les tremblements de terre étaient dus à une activité volcanique, mais il a dit que non, que le Japon chevauchait un gigantesque dragon qui faisait souvent des cauchemars.

 

The Widening by Death Vessel on Grooveshark

 

L’odeur du gingembre que je fais confire, emplit ma maison de douceur. Il y aura un peu de sirop et quelques morceaux vite mangés, bien trop vite par rapport au temps passé. Une douceur piquante sous la langue, je continue mon tri. Les meubles montés apportent une autre douceur, au regard cette fois. La pagaille est à moitié rangée, à moitié en pagaille (la fourbe). J’ai l’envie violente de la jeter en fermant les yeux, sans savoir. Ne rien savoir du passé détruit par le geste nonchalant de l’ouverture d’une simple benne.
Tentée, je suis.

Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *