Il suffit d'un mot

L’amour les yeux fermés

Titre : Michel Henry
 
Le spectacle de la beauté qui s’incarne dans un être vivant est infiniment plus émouvant que celui de l’œuvre la plus grandiose.

 

cailloux
.. cette nécessaire beauté de l’instant l’air se réchauffant au soleil les arbres ronronnent au printemps un peu tôt arrivé le pied ouvert de LeChat et sa douleur sa douleur le rouge sur le sol les larmes des grands les larmes de petits si grandes et la place de deux enfants est-ce qu’on peut jouer à 1 2 3 soleil avec deux enfants qui ne trouvent pas leur place cette sensation de tomber si profondément les larmes qui ne coulent pas qui étouffent d’existence ce soleil sublime dans le ciel bleu du printemps esseulé la tristesse inexplicable qui broie dans la douceur de ce ciel il y a le thé dans la tasse chat sa chaleur évaporée le froid dans la main son souffle sur mon cou les caresses et l’envie et puis les enfants les cailloux sur le chemin la craie sur le sol et ce soleil qui n’en finit pas les bulles de la petite inachevées l’escalier qui ne s’écrit pas les mots qui se refusent vont viennent s’échappent les épices dans la salle de bain qui m’envoute à chaque passage les arbres muets au lointain le souvenir du mur gris si triste qu’il faudrait vert les yeux fermés à chercher le souffle il y a ce son le bruit des trousses dans le silence les yeux fermés sur la chaleur du thé l’odeur chocolatée et orangée apaise mes sens les yeux fermés sur le ciel bleu on entend les oiseaux se chamailler les yeux fermés sur les odeurs ensorcellantes les yeux fermés sur moi les yeux fermés

– Reste avec moi
– Je ne peux aller nulle part les yeux fermés

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *