Il suffit d'un mot

Une jeune fille aux cheveux blancs

Titre : Fanny Chesnel
 

Je ne veux pas vieillir. Pas comme ça. J’aimerais que mes journées s’amusent, qu’elles me remercient de les aimer autant. Je voudrais prendre mon temps sans lui rendre des comptes. Pédaler sans les mains, dire merde aux gens qui m’ennuient et préférer la solitude aux dimanches obligatoires.

 

La Jeune Fille aux cheveux blancs by Camille on Grooveshark

 

Je me suis programmée pour être invisible, aidée fortement par le martinet de ma mère. A l’école, j’ai passé ma scolarité à osciller entre deux tendances : mon nom de 16 lettres me révélait à mon professeur (difficile de passer à côté) mais mon visage n’y était jamais associé. Je n’ai laissé que rarement un souvenir marquant, il fallait qu’il soit d’exception cet enseignant, pour qu’il me remarque ; et croyez-moi, pour celui qui me voyait je devenais bonne élève.
Il n’y a pas de miracle dans la réussite scolaire.

Je m’habillais de nuit, dirait Pratchett. Sorcière j’étais, bien cachée. Fondue dans la masse parce que en noir, parce que silencieuse, parce que regard baissé, parce que rien ne dépassait de moi pas même une idée. Surtout, pas une idée.

Et puisque nous parlons de la visibilité, entre nous, je n’ai jamais compris pourquoi S. est sorti avec moi. Un génie beau gosse avec une fille terne qui oublie la conversation de la veille (mais qui n’ose pas l’avouer pour ne pas vexer), ça jure.

Et puis j’ai eu Prince. Et j’ai changé le regard sur moi et sur le monde. J’ai pris confiance en moi, j’étais une maman et personne ne pouvait me dire comment m’habiller ou exister. Je suis devenue belle, à mes yeux. Et donc au monde.
Je me suis fait une cape, très chaude en polaire noir et velours rouge. Elle gonflait dans le vent, elle marchait avec moi, nous étions presque deux, invincibles. Je me suis teint les cheveux en rouge-bordeaux, et je le ferais encore si ce n’était pas si dur de lever les bras, de rincer la tête en bas avec la nuque qui hurle de douleur, de rincer longtemps.
Je suis devenue dans ma ville étudiante, le chaperon rouge. A croire que les gens n’ont qu’une seule référence littéraire. Pour Halloween, les gens me disaient oh vous êtes déguisée et c’était jouissif de les sentir vaciller sur leurs fondations quand je leur répondais que non.

Bien avant Prince, bien avant la cape rouge, bien avant la mort de S., je suis entrée chez un coiffeur. C’était la première fois depuis mon traumatisme des cheveux coupés en fourbe par ma grand-mère, et j’avais du me faire violence. Je suis entrée et j’ai dit dans un sourire bonjour je voudrais me teindre les cheveux en rouge s’il vous plait. Elle m’a regardé de haut et m’a répondu sèchement vous aurez l’air d’un clown, cette couleur vous ira mieux. Je suis ressortie sans mon sourire, sans ma couleur, avec un balayage légèrement éclairci et globalement la même tête.
Je hais profondément les coiffeurs, et ma non-capacité à m’imposer.
J’ai travaillé sur moi, aujourd’hui je serais ressortie avec mon sourire et j’aurais cherché quelqu’un d’autre, bien sûr. Mais le temps étant ce qu’il est je ne peux changer ce jour-là et mon balayage éclairci manquant cruellement de rouge.

Aujourd’hui, la cape a été offerte à Blanche (ce poids.. on n’a pas idée de porter le monde sur ses épaules, vraiment), et mes cheveux sont châtains et blancs. Surtout blancs, parfois je crois. Je m’y fais. Peut-être y a-t-il un cheveux blanc par emmerde dans ma vie et cela me plait de songer que le cheveux blanc qui tombe est un souci réglé.
Visiblement, il y en a encore beaucoup à prendre à bras le corps vu ma chevelure blanchie mais si je continue sur ce rythme je suis presque sûre de terminer Première Vieille Dame avec des cheveux châtains naturels (ou rouges peut-être, pour cacher ma tête non neigeuse).

Je crois pouvoir dire parfois, que j’amuse mes journées.

 


Pour Squalide

17 Comments:

  1. Keira

    J’aime toujours autant cette photo jolie dame ! 🙂
    Je dois t’avouer que je ne supporte plus mes cheveux blancs que j’associe à la vieillesse, j’ai toujours autant de mal -à moins que ce ne soit de pire en pire- a accepter l’année supplémentaire…
    Je n’avais fait qu’une seule couleur avant, un joli violet sur mes cheveux longs. Les couleurs, maintenant, sont régulières elles cachent ce que je n’aime pas. Je ne m’y fais pas, que d’emmerdes j’ai depuis quelques temps !! 😉
    Je t’admire ma belle ! 😀

    1. Je l’associais moi aussi à la vieillesse, jusqu’à mon premier cheveu blanc. J’avais 26 ans, j’ai refusé tout net de me sentir vieille. Pas déconner quand même ‘_’
      Du coup depuis, vu le nombre sur ma tête, faut bien s’y faire 😉

      Rhooo violet ?! Tu as des photos dis ? J’aimerais vraiment voir 😀

      LeChat m’a aidé ce matin à faire du henné, je suis rousse. Pas assez rouge sombre à mon gout, mais mes cheveux ont retrouvé un bel éclat, qu’ils avaient perdu avec ma fatigue. Je suis contente du coup ^^

      Euh tu m’admires pour ?!

  2. Keira

    Non pas de photos ou peut-être bien en cherchant chez mes parents ! Je te dirais cela dans un petit mois ! C’était un violine foncé si je me souviens bien.

    Ah chouette, le henné j’adore, je n’ai encore jamais osé me faire vraiment rousse, même si j’en rêve un peu quand même depuis un petit bout de temps. Cependant pour cela il faudrait que je délaisse toutes mes fringues roses -oui je pousse le vice jusque là !- :p

    Je t’admire pour oser faire tout ce que ne n’ai jamais osé ; par peur de ne pas plaire, ne pas être comprise, ne pas assumer, toussa toussa ! Je me fonds moins maintenant dans la masse terne, le rose est là pour égayer ! 😉

    1. Oula faut pas croire hein, j’ai pas toujours été comme ça, loin de là même. C’est récent tout ça 🙂
      Franchement, s’habiller en rose est dans notre société un grand signe que la personne ose, justement, parce que tout le monde est en noir ou en gris. Donc tu vois, tu oses pas de problème 🙂

  3. A la photo que ton WordPress n’a pas voulu afficher. :'(

    Mais bon, je suis le premier à dire qu’il faut vivre se délires jusqu’au bout. 😉

  4. Je suis complètement perdue x)
    Les limites de la photo, ok. Quelle photo ? Celle du post ne s’affiche plus ? Ou tu as voulu mettre une photo toi ? (fatiguée sans doute, mais je n’ai pas saisi)

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *