Il suffit d'un mot

La Sorcière rousse

Titre : Francis Scott Fitzgerald
 
soudain, de son sourire de jadis, aussi lumineux que ce dimanche de Pâques et toutes ses fleurs, plus velouté que jamais ; mais le rayonnement, la promesse infinie du premier sourire de la boutique, neuf ans plus tôt, ne s’y trouvaient plus tout à fait.

 

Get Around Town by Revolver on Grooveshark

 

LeChat m’ayant gentiment aidé à mettre le henné, me voici rousse. J’aurais largement préféré être rouge sombre/bordeaux/auburn, j’ai donc un peu de mal à m’habituer à ma nouvelle tête, mais ce n’est pas si mal.
Et si vous avez l’œil, vous pourrez voir tous les cheveux blancs qui ont changé de couleur 😉

Je me sentais en forme ce matin pour le faire, à refaire j’aurais hésité si j’avais su ce que nous réservait la suite de la journée.

Hibou a la varicelle à son tour, et je suis fatiguée rien que d’y penser.
 


Autoportrait.
Oui, une sorcière se cache dans mes cheveux.

Like

23 Comments:

  1. Keira

    Les points positifs c’est qu’elles sont déjà faites, donc plus à faire, que ce soit pour le henné ou pour la varicelle !
    Bon courage à Hibou et à vous deux aussi.
    Douces pensées 🙂

    1. Carrément ^^ J’aurais tout de même différé, sachant la fatigue que c’est de me colorer les cheveux (et les jambes tendues qui vont me donner des courbatures uh uh) ^^
      Mais c’est fait comme tu dis 🙂

      Merci, bisous à toi belle dame violette

  2. Tu es magnifique !
    Moi qui préfère également le rouge sombre/bordeaux, je me mets à hésiter avec le roux ; tu viens d’insérer un (très beau) dilemme dans mon esprit.

    1. Merci 🙂 Je suis ravie de ce nouveau dilemme, il est toujours bon d’agrandir notre sphère esthétique ! Personnellement je n’hésite pas, je reste encrée dans mon idéal rouge sombre que j’assume nettement mieux que le roux. Ce qui est étrange, puisque moins naturel, mais je ne suis pas à une contradiction prêt.

      Tu noteras comme j’ai habilement calfeutré les cernes 😀

      1. J’ai surtout noté l’élégante branche gauche de tes lunettes ; j’ai toujours pensé que les lunettes étaient un atout charme.

        1. Ah ces lunettes.. J’en porte depuis que j’ai 7 ans, et ce n’est pas le charme que j’y vois, même si je l’entends, le comprends, le vois sur les autres. Peut-être aussi parce que ma mère mettait un point d’honneur à me trouver les plus grosses, les plus voyantes, les plus moches (comme pour elle-même).
          J’ai testé les lentilles, d’ailleurs la photo de groupe que j’ai mise sur un post récemment, je les portais. Plus ou moins le dernier jour où j’ai pu les mettre, je n’ai pas supporté (et puis entre nous, les lentilles, c’est contraignant j’ai détesté).

          Et donc. J’ai effectivement des lunettes.

  3. Sauf que tu es maintenant libre de porter de belles lunettes, donc le charme est à coup sûr là.

    Et les lentilles, j’admire les gens qui arrivent à en porter ; rien que l’idée me rend aveugle.

    1. Libre je suis oui ! Elles sont discrètes, toutes fines, avec très peu de monture, légèrement violettes. Je les aime bien 🙂

        1. Absolument pas. J’ai des cernes, une tête épuisée, les kilos de deux grossesses et bien sûr aucun maquillage pour rattraper tout ça (pas le temps).

          Tant que LeChat continue de me trouver la plus belle, je considère que les dégâts sont limités ^^

          1. Je serai triste d’apprendre que LeChat ne te considère plus comme la plus belle ; triste pour toi, et pour lui.

            Mais tant que tu n’as pas de bandeau sur les yeux, l’accès à ta beauté est forcément préservé.

            1. Je pense pouvoir dire que même avec un bandeau sur les yeux il me trouverait belle. Et que l’inverse n’est, toute proportion gardée, pas prêt d’arriver 🙂

              1. Je l’espère, sinon je le punirai d’une façon inhumaine (en le forçant à lire tous les livres d’Amélie Nothomb, par exemple).

  4. Oh mon dieu la torture.
    Ceci dit Amélie Nothomb a eu un bon écrit, j’en ai un en tête (mais plus le titre désolée, mais ce fut bien le seul à sauver ; et encore, pas tout le livre), mais elle ne sait absolument pas terminer un livre, elle s’y échoue à chaque fois (sans parler que parfois je la soupçonne d’avoir oublié qu’elle écrivait une histoire, et de se perdre). Ça et la noirceur qui frôle le « aurait du rester dans le tiroir de son psy », sans parler de la platitude et l’insignifiance de ce qu’elle transmet.

    Mais la véritable punition est peut-être ailleurs (et je m’excuse un ti chouille auprès des fans) : Marc Lévy, Musso, et autres joyeusetés qui prennent les lectrices (rares je crois sont les lecteurs, et ils ne sont de toute façon pas ciblés) pour des oies sans cervelle.
    L’infliger à un homme doit être d’une extrême horreur.

    Quand je pense que tous ces gens se pensent écrivains..

    1. J’ai pensé à Lévy, mais j’ai adoré l’adaptation de l’un de ses livres don’t j’oublie le titre (le livre était mauvais, d’ailleurs). Enfin, c’était très débilitant, mais cela m’avait touché…

      1. Normalement, les comédies romantiques me cassent très vite les pieds (à l’exception des coréennes qui sont tellement surjouées qu’elles sont forcément toujours géniales ; si tu dois n’en voir qu’une seule, regarde « My Sassy Girl », mais pas le DVD français qui est la version courte du film…), mais Et si c’était vrai… m’avait beaucoup plu ; le gag étant que je n’ai appris que c’était d’un livre que quelques années après.
        Je suis en train de télécharger Lullaby, l’idée me plaît bien et cela risque de me faire déprimer suffisamment pour que j’écrive une note ; ce sera un bénéfice net. 😉

        1. Il va falloir trouver des films non déprimants en somme afin que écrives des notes positives un peu 😛
          (je vais le chercher ok ça va ce film 😀 )

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :