Il suffit d'un mot

L’art du calme intérieur

Titre : Eckhart Tolle
 
Lorsque vous savez qui vous êtes vraiment, un sentiment de paix durable et vivant s’installe. On pourrait l’appeler la joie, car c’est bien la nature de celle ci: une paix vivante et vibrante. C’est la joie de reconnaitre en soi l’essence de la vie, celle qui précède la forme. C’est la joie d’être qui on est vraiment.
(..)
Je ne suis ni mes pensées, ni mes émotions, ni mes perceptions sensorielles, ni mes expériences. Je ne suis pas le contenu de ma vie. Je suis la Vie. Je suis l’espace dans lequel tout se produit. Je suis la conscience. Je suis le Présent. Je Suis.

 

Je me suis assise dans l’herbe, les yeux dans l’eau scintillante et le silence en moi, et je me suis sentie en plein accord avec mon être. Apaisée. Il y avait le soleil, sa chaleur infime, l’eau qui bougeait par vaguelettes et puis ce silence. J’ai senti monter en moi les mots, l’écriture, Sha, et toutes les histoires du monde entre mes doigts à raconter.

Je me demande parfois si écrire ne serait pas un acte de méditation pur.

Mais il y avait mes petits et j’ai du rouvrir les yeux en moi qui ne demandaient qu’à s’éloigner.
Je n’ai pas écrit, mais j’ai savouré l’instant, la beauté de la nature et ce calme en moi.

Ce calme.

Je ne l’atteins qu’en pleine nature, au soleil et avec pour musique le chant des oiseaux.

Je me voudrais toujours en pleine nature.

automne

Automne 2013

Like

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *