Il suffit d'un mot

Lorsque l’enfant paraît

Titre : Françoise Dolto, Jacques Pradel
 
Je lui ai demandé pourquoi il s’était mis à rire aux éclats. Il m’a dit: « Maman, si tu pouvais te voir toi même quand tu es en colère, tu serais la première à rire. »

 

Il y a ces journées où, le soleil bien planqué, la joie de vivre s’est enfilé quelques anti-dépresseurs pour survivre. J’ai beau secouer les nuages sombres, l’ampleur de la tâche est écrasante : la journée me plombe et seul le sommeil m’accueille.

Je me sens suffisamment mauvaise mère et à l’aise avec l’idée pour accepter le besoin viscéral de mettre fin à ce contrat : rendez-moi le silence. Et demain peut-être, accepterai-je de retourner à la civilisation bruyante et infâme qu’on nous vend comme étant du rêve.

Les enfants, je vais vous créer un espace imaginaire et fort fort lointain où hurler votre joie de vivre, afin qu’elle ne fasse pas d’ombre à ma dépression.

Like

4 Comments:

    1. Merci à toi 🙂
      La journée s’est un peu plus mal terminée, avec un coup de marteau sur la nuque. Rien de grave, à part la chute de mon moral.
      Bisous doux

  1. J’espère qu’aujourd’hui sera mieux, j’espère que bientôt tu trouveras un équilibre entre tes besoins et les leurs, et d’ici là je te fais de gros bisous.

    1. Le pire si je puis dire, c’est qu’ils n’étaient pas pire que d’habitude. C’est vraiment venu de moi, et d’une incapacité à gérer ma journée.
      Bisous belle dame 🙂

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *