Il suffit d'un mot

Manque et plénitude

Titre : Jean-Yves Leloup
 
S’il faut aimer l’autre comme soi-même il faut aussi s’aimer soi-même comme un autre. Il y a un devoir d’être heureux pour le bien de tous.

 

I Might Float by Syd Matters on Grooveshark

 

Le frémissement imperceptible de la chaleur du soleil.. J’ai dormi jusque tard, un claquement de porte me réveillant en sursaut. Je n’ai pas cru à l’heure. Combien d’années maintenant, que je n’ai pas sombré ainsi sans me réveiller aux heures matinales des enfants.. Il était 11h16 et j’avais noyé ma matinée dans le sommeil avec bonheur.
Quand je suis sortie, le soleil m’attendait. Il jouait parfois derrière les nuages, mais il a réchauffé sur la route mes membres gelés et même la migraine légère a gentiment reflué.

Et dans ce soleil nouveau, tout s’est mis en place comme une journée habituelle. Les mêmes parents ont râlé, les mêmes enfants sont allés jouer quelques minutes avant de rentrer chez eux, la même petit fille bouclée a hurlé et pleuré d’en être arrachée sans ménagement, les mêmes bras furent démontés et les mêmes voix ont crié.

Je me suis réchauffée dans le soleil éblouissant et je me suis senti à ma place, mes petits heureux qui jouaient aux chevaliers. J’ai récupéré doucement de la journée d’hier, doucement de sa douleur, doucement des larmes entendues versées essuyées sur ce bébé attendu et absent de O. Pour entendre aujourd’hui la fausse couche de V. Donnez-moi de bonnes nouvelles, je suis là je suis là toujours pour vous mais confiez-moi aussi de bonnes nouvelles s’il vous plait.
Toutes ces larmes toutes ces pertes tous ces enfants malmenés.. aucune cohérence dans le monde.

C’est quand le soleil s’est couché que j’ai senti la tristesse revenir.
Oh ce manque..
 

Like

2 Comments:

  1. En relisant je me rends compte en effet..

    Non.. juste le manque de. L’ami(e), l’amitié, le thé, les silences, les mots, les regards.. et puis le besoin de parler, le besoin d’être écoutée, le besoin de pleurer mais pas seule..

    J’ai pleuré toute la soirée (LeChat travaillait de nuit), j’ai 3h30 de sommeil. D’avoir pleuré sans doute, ça va mieux aujourd’hui 🙂

    Quand j’écoute la détresse des autres, j’ai besoin souvent de débriefer et depuis que j’ai emménagé ici je n’ai plus Blanche pour ça.
    Merde.. ça manque..

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :