Il suffit d'un mot

Comme des larmes sous la pluie

Titre : Véronique Biefnot
 
Ce soir la, au moment du coucher, méline, sa fille l’avait retenu par le cou pour un dernier baiser, un dernier calin et lui avait glissé à l’oreille : « maman, tu sens bon comme un arc en ciel après la pluie »

 

On jouait à cache-cache et j’ai arrêté. Alors tout a déraillé.
J’ai hurlé sur mes enfants.
Ensuit j’ai pleuré sur mes enfants.
Maintenant, je voudrais me cacher encore.

2 Comments:

  1. Merci à toi 🙂
    Ça va mieux, j’ai pu en parler à plusieurs personnes ^^ Et je sais exactement pourquoi j’ai déraillé (ce qui a entrainé les enfants dans leur rôle d’enfants épouvantables, rôle exact d’un enfant lorsqu’un parent perd pied émotionnellement.).

    J’ai réparé comme j’ai pu.

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *